FORUM PEDAGOGIQUE COACHINGOLF
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -33%
Shampoing et après-shampoing Antipelliculaire ...
Voir le deal
9.36 €

Paradoxe de la visée

Aller en bas

Paradoxe de la visée Empty Paradoxe de la visée

Message par Invité Mar 19 Aoû 2008 - 10:53

j'ai eu la chance d'accompagner l'équipe de France de Tir à l'Arc pour les JO de Pékin (bravo pour leur médaille !) Et quelle ne fut pas ma surprise de comprendre que certaines émotions contraignent certains archers (ères) à viser à côté de la cible !
Vous avez bien compris... nous serions apparemment conçus pour éviter de reproduire certaines erreurs ancrées au fin fond de notre mémoire émotionnelle.
Pour comprendre le procédé il faut distinguer 2 systèmes internes ayant des fonctionnements parallèles: le système intellectuel et le système physiologique. Le premier est essentiellement géré par le cerveau et second par pleins d'organes indépendants dont font parti les émotions. Les émotions ont la faculté d'avoir un système de propagation très rapide, bien plus rapide que celui du mental. Donc même si le cerveau dit "je veux viser au centre de la cible" il est possible que certaines émotions soient contraires et refusent cette possibilité. Il n'y a donc pas concordance.
Au golf c'est pareil lorsque mentalement vous vous dites je DOIS toucher cette cible et que paradoxalement vous ressentez bien que ce n'est pas possible. Le cerveau ne commande pas directement l'exécution technique et physique de votre geste, il passe pour cela par des systèmes interfaces dont font parties les émotions. Il est donc préférable de passer directement par la commande de ces dernières. J'en conviens il est parfois très difficile d'écouter ses propres émotions, sauf lorsque vous êtes lucides ou dans la "zone"
La solution apportée au tir à l'arc, et toutefois valable dans les autres sports (au golf aussi), est DE NE PAS VISER LA CIBLE. Un paradoxe me direz vous ! pas tant que çà. Le principe ici est de RESSENTIR les moyens qui vont vous permettre d'atteindre cette cible. Les raisons en sont que Viser la cible est une action imposée par le cerveau alors que Ressentir la cible devient une action émotionnelle.
Je vous donne ici les grands principes et pour les atteindre il faut parfois quelques mois de travail, mais l'explication de ce paradoxe va certainement vous éclaircir sur votre capacité de réussir des coups ... sans le faire exprés.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Paradoxe de la visée Empty Re: Paradoxe de la visée

Message par Pattenzinc Mar 19 Aoû 2008 - 11:00

Merci Fred

Le fait que les archers visent "au dessus" de la cible n'est pas simplement de la balistique?

L'ouverture du club remplace cette "visée haute, pour arriver pile" non?

foot2

_________________
C'est quand il manque quelqu'un qu'on est tous présents.
http://pattenflightgear.wifeo.com/
Pattenzinc
Pattenzinc
Modérateur Coachingolf Admin

Masculin
Nombre de messages : 6298
Age : 66
Ville : Peyraud en Ardèche
Index : 2.6
Citation favorite : Araignée du matin...espoir!.
Date d'inscription : 02/11/2005

https://www.dailymotion.com/pattenzinc#video=x4427g

Revenir en haut Aller en bas

Paradoxe de la visée Empty Re: Paradoxe de la visée

Message par Invité Mar 19 Aoû 2008 - 12:35

Pattenzinc a écrit:Merci Fred

Le fait que les archers visent "au dessus" de la cible n'est pas simplement de la balistique?

L'ouverture du club remplace cette "visée haute, pour arriver pile" non?

foot2

Je pense qu'il parle aussi de viser plus à gauche ou plus à droite que ce que préconise le cerveau.

Cela m'arrive régulièrement sur le parcours de ressentir un désaccord entre ce que je veux viser et ce que mon corps et mes émotions m'invitent à faire.
Je me suis rendu compte qu'au petit jeu je laissais volontier mes émotions diriger ma visée par contre je résiste encore sur les longs coups . Mais ce que Fred vient d'écrire va m'insiter à utiliser plus souvent mon système phisiologique.
Merci Fred !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Paradoxe de la visée Empty Re: Paradoxe de la visée

Message par Laurent Jockschies Mar 19 Aoû 2008 - 15:46

J'ai eu récemment un élève en leçon qui avait juste quelques heures de golf. Il était en échec car il "refusait" la balle. Après avoir tenté sans succès de corriger sa "technique", j'en suis venu à parler émotions et à proposer quelques situations de prise de conscience, puis un petit travail de cohérence cardiaque. On est retourné ensuite viser des brindilles, des petits cailloux, pour finir par des balles, impeccables.
Mais parfois c'est difficile. Le Pro ne se rend pas toujours compte tout de suite du rôle de la physiologie (c'est avant tout un technicien !) et beaucoup de joueurs ne voient de solutions que dans la technique.

_________________
Laurent Jockschies
Administrateur Forum - Pro
www.lj-golf-academie.com
Laurent Jockschies
Laurent Jockschies

Masculin
Nombre de messages : 8853
Age : 50
Ville : PARIS
Index : Pro
Citation favorite : Be up !
Date d'inscription : 12/11/2004

http://www.lj-golf-academie.com

Revenir en haut Aller en bas

Paradoxe de la visée Empty Re: Paradoxe de la visée

Message par Rokxane Mar 19 Aoû 2008 - 18:44

Merci Fred
C'est très intéressant et cela demanderait d'être approfondi ....j'ai vu dernièrement, un bon joueur faire au moins 4 sockets de suite et se retrouvé paralysé au niveau du geste sur les 3 derniers trous... Je ne pense pas que cela soit uniquement une faut technique au moins sur les 3 suivantes la première mais une crise émotionnelle voir de peur sur le refus...(comme l'explique LJ)
Qu'en penses tu ? Surtout que la crise de socket au golf me semble le défaut le plus en relation avec l'aspect physiologique ?
Oups l'expert c'est toi ... resp
Rokxane
Rokxane

Masculin
Nombre de messages : 232
Age : 54
Ville : CAMBES prés de Bordeaux
Index : 12
Date d'inscription : 24/02/2005

Revenir en haut Aller en bas

Paradoxe de la visée Empty Re: Paradoxe de la visée

Message par Invité Mar 19 Aoû 2008 - 19:39

la crise de socket au golf me semble le défaut le plus en relation avec l'aspect physiologique
dans le cas de la socket je ne serais malheureusement pas dans une affirmation catégorique, la relation physiologie-socket est à mon sens très difficile à affirmer. Pourtant j'ai accompagné plusieurs bons joueurs (en général de +2 à 5 d'index) spécifiquement pour les aider à gérer leur socket ! et à chaque fois nous avons eu la chance que cette corrélation fut effective.
Mais nous sommes ici dans des cas où tous les aspects du golf sont étroitement mélés càd psy, physio, technique, physique... et ajuster un seul des paramètres risque de faire un peu l'effet du cataplasme temporaire...
je concluerais effectivement que dans la théorie tous les symptômes liés à la socket pourraient être associés à des déreglements physiologiques liés aux émotions.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Paradoxe de la visée Empty Re: Paradoxe de la visée

Message par AP Dim 24 Aoû 2008 - 10:28

fred a écrit:j'ai eu la chance d'accompagner l'équipe de France de Tir à l'Arc pour les JO de Pékin (bravo pour leur médaille !) Et quelle ne fut pas ma surprise de comprendre que certaines émotions contraignent certains archers (ères) à viser à côté de la cible !
Vous avez bien compris... nous serions apparemment conçus pour éviter de reproduire certaines erreurs ancrées au fin fond de notre mémoire émotionnelle.
Pour comprendre le procédé il faut distinguer 2 systèmes internes ayant des fonctionnements parallèles: le système intellectuel et le système physiologique. Le premier est essentiellement géré par le cerveau et second par pleins d'organes indépendants dont font parti les émotions. Les émotions ont la faculté d'avoir un système de propagation très rapide, bien plus rapide que celui du mental. Donc même si le cerveau dit "je veux viser au centre de la cible" il est possible que certaines émotions soient contraires et refusent cette possibilité. Il n'y a donc pas concordance.
Au golf c'est pareil lorsque mentalement vous vous dites je DOIS toucher cette cible et que paradoxalement vous ressentez bien que ce n'est pas possible. Le cerveau ne commande pas directement l'exécution technique et physique de votre geste, il passe pour cela par des systèmes interfaces dont font parties les émotions. Il est donc préférable de passer directement par la commande de ces dernières. J'en conviens il est parfois très difficile d'écouter ses propres émotions, sauf lorsque vous êtes lucides ou dans la "zone"
La solution apportée au tir à l'arc, et toutefois valable dans les autres sports (au golf aussi), est DE NE PAS VISER LA CIBLE. Un paradoxe me direz vous ! pas tant que çà. Le principe ici est de RESSENTIR les moyens qui vont vous permettre d'atteindre cette cible. Les raisons en sont que Viser la cible est une action imposée par le cerveau alors que Ressentir la cible devient une action émotionnelle.
Je vous donne ici les grands principes et pour les atteindre il faut parfois quelques mois de travail, mais l'explication de ce paradoxe va certainement vous éclaircir sur votre capacité de réussir des coups ... sans le faire exprés.


Moi qui cherche à simplifier, voilà une information qui aurait plutôt tendance à embrouiller les idées.

Ton paradoxe de l'archer suscite deux questions :

- Est-ce qu'il est fréquent que les archers doivent viser à côté de la cible ? Excepté la compensation de la trajectoire parabolique, il me semblait que, en général, on vise le ' point visé '.

- Est-ce que ' viser à côté ' signifie viser systématiquement par exemple 3 degrés à gauche ? Ou est-ce une visée aléatoire corrigée automatiquement par le 'système physiologique ' ?

Le deuxième point est une explication purement probabilistique du fait que même un très mauvais joueur peut rentrer de très longs putts. Quand on dit que l'erreur moyenne ( on devrait d'ailleurs en toute rigueur parler d'incertitude ) est par exemple de 5 degrés, cela ne veut pas dire que la balle va toujours à 5 degrés, mais qu'elle va aléatoirement dans un secteur de +/- 10 degrés environ centré sur le trou. Il arrive donc que quelques putts ont une erreur réelle très faible et que la balle va dans le trou. Il existe en alsacien un proverbe qui dit cela de façon beaucoup plus concrète : " Il arrive même à une poule aveugle de trouver du grain ".

Pour le reste, je suis assez perplexe, et n'ai pas grand chose à ajouter.

Alain Very Happy
AP
AP

Nombre de messages : 319
Age : 57
Date d'inscription : 12/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Paradoxe de la visée Empty Re: Paradoxe de la visée

Message par BECK Dim 24 Aoû 2008 - 12:15

AP a écrit: Il existe en alsacien un proverbe qui dit cela de façon beaucoup plus concrète : " Il arrive même à une poule aveugle de trouver du grain ".


Alain Very Happy

Dans "La légende de Bagger Vance" c'est transposé en "même un écureuil aveugle trouve une noisette de temps en temps". Selon moi, on peut avoir de la chance(/malchance) sur un coup, voire plusieurs trous de suite, mais pas sur une saison entière.
BECK
BECK

Masculin
Nombre de messages : 1280
Age : 54
Ville : Lille
Index : 7.6
Citation favorite :
Date d'inscription : 03/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Paradoxe de la visée Empty Re: Paradoxe de la visée

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum