la "pression" quand on joue bien où que l'on mène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la "pression" quand on joue bien où que l'on mène

Message par lucky luc le Jeu 7 Aoû 2014 - 18:08

que ce soit dans ses sports individuels où collectifs, on observe souvent qu'une bonne séquence entraine un "stress" mental plus important.
Exemple : une joueur de tennis qui mène dans un match va subitement ressentir une pression l'amenant à cogiter et à moins bien jouer. On l'a vu pour les derniers tours des tournois de golf, celui qui est en tête joue souvent moins bien. Lorsque qu'on a fait un super drive pleine piste le pw ou le fer9 qui suit est parfois plus difficile à jouer qu'un coup de fer5 après un drive moisi. En sport Co, c'est aussi le cas, comme si une équipe ne faisait qu'un. au foot par exemple, une équipe qui marque et qui mène aura tendance à reculer alors que juste avant elle dominait.
Quand tu te retrouves à 2 ou 3 au départ du 15 et que tu es 10 d'index, forcément la pression monte. Pourquoi?
L'avez vous déjà vécu, quelles sont vos expériences et comment le gérez vous?
Défendre quelque chose amène de la pression.

Il y a des grands champions comme Nadal ou Tiger qui lorsqu'ils sont en tête enfoncent le clou et ne semblent pas ressentir la pression, des machines à gagner, des tueurs, des êtres "anormaux"?





lucky luc

Masculin
Nombre de messages : 3190
Age : 48
Ville : rueil
Citation favorite : heureux au jeu... heureux au jeu
Date d'inscription : 01/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la "pression" quand on joue bien où que l'on mène

Message par Agathe le Jeu 7 Aoû 2014 - 18:28

Je ne voudrais pas enfoncer le clou, mais c'est pour ça que le polo est important! ri2 

La solution que j'ai trouvée, je me mets dans la peau d'une bonne joueuse, atitude, tenue tout.
La première fois que je suis allée à Villiers la nana de l'accueil pensait que j'étais sur le tour.
C'est important, si tu te dis je joue mal, T-shirt, dégaine du golfeur du dimanche (de compact pourri ^^), forcément, si tu joues bien, tu vas te mettre un coup de pression.
Si dans ta tête t'es bon, c'est juste normal, zéro pression!

Et je l'avais raconté ici, mon déclic.
En bref, je devais être 14, MP contre un pote 4, on est en 3 tous les au 13, hyper fière mais je commence à paniquer, pression.
Il me regarde, toi tu peux que monter, moi je peux que descsendre.
Ce jour-là j'ai arrêté de penser à limiter les dégats mais au contraire à faire encore mieux!

Agathe

Féminin
Nombre de messages : 5228
Age : 41
Ville : Paris
Index : 5.0
Citation favorite : "Jouer bien c'est normal, c'est mal jouer qui est anormal "LJ
Date d'inscription : 28/09/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la "pression" quand on joue bien où que l'on mène

Message par Invité le Jeu 7 Aoû 2014 - 21:50

Depuis peu, quand je me rends compte que je suis en train de bien jouer, cela me booste.
Auparavant, le cerveau se mettait en route et je me projetais trop dans le futur et sortais de l'instant présent. J'étais également confronté à la difficulté d'accepter la performance en cours.

Je ne sais pas précisément quand le déclic a eu lieu mais c'est en rapport avec ma recherche actuelle de boulot. J'ai pris conscience de mon potentiel et j'assume enfin que les choses puissent être faciles, sans ressentir le fait de devoir me justifier pour cela.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la "pression" quand on joue bien où que l'on mène

Message par Mister Gratte le Ven 8 Aoû 2014 - 9:04

Mes plus grandes "performances", je les ai faites sans penser au score, je jouais seulement les coups sans vraiment me rendre compte de leurs incidences sur la carte. Par exemple au golf d'Annonay il y a bien 3 ou 4 ans, je suis seul départ des jaunes, +6 au 10 et retour dans le par. Mon meilleur résultat à ce jour.
J'ai du mal à me mettre dans cet état la plupart du temps, la pression du résultat me rattrape, alors qu'il s'agit seulement d'une partie amicale. Dernièrement à Villennes, +6 au 15 et je prends +6 sur sur les 4 derniers trous en pensant à assurer le score.
Cela vient du fait que je ne joue pas beaucoup (environ 10-12 fois), je veux bien faire et me monte le bourrichon

Mister Gratte

Masculin
Nombre de messages : 2408
Age : 42
Ville : Bougival
Index : 13 porte bonheur... ou pas
Citation favorite : Vivement le Foursome avec mes fils !
Date d'inscription : 26/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la "pression" quand on joue bien où que l'on mène

Message par Agathe le Ven 8 Aoû 2014 - 9:10

Moins maintenant mais plus jeune je fonctionnais vachement à la carotte.

Ya 15 ans voyage au Maroc en jeu, je savais que la meilleure avait joué 8, les autres ne me faisaient pas peur.

Je prends bogey sur le 1, double au 2, +3 départ du 3 donc, et là je me dis cocotte, tu vas tout défoncer tu le veux ce voyage!!!
Sur le 18, je loupe le putt d'1m50 pour le par, et j'ai levé les bras quand même lol, avec ce pauvre bogey, j'avais joué +5 avec deux doubles.

Je suis allée au Maroc Smile

Agathe

Féminin
Nombre de messages : 5228
Age : 41
Ville : Paris
Index : 5.0
Citation favorite : "Jouer bien c'est normal, c'est mal jouer qui est anormal "LJ
Date d'inscription : 28/09/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la "pression" quand on joue bien où que l'on mène

Message par Christophe le Ven 8 Aoû 2014 - 9:34

Déjà il faut se rappeler qu'on parle de golf. Le golf est ainsi fait que parfois, même avec la meilleure volonté du monde, ça ne passe pas. Il ne s'agit pas de courir plus vite, de dépasser un adversaire... tout tient à très peu de choses. 
 
La pression de la gestion du score ça en rajoute une louche. Combien de fois a-t-on vu de pros rattrapés, jouant à peine le par en dernière journée, avec leurs 5 coups d'avance qui fondent en quelques trous et qui finissent t3 ou t5 ? Et ce sont des pros !
 
Bref, tout ça pour dire qu'il faut se défaire du score, jouer son jeu, point. Facile à dire. Mais en tous cas la solution conservatrice 'je fais pas d'erreurs' c'est mort au golf, qu'on soit premier ou dans la masse. (ceci n'empeche pas de prendre des options plus sûres si c'est son jeu sur tel ou tel trou)

Christophe

Masculin
Nombre de messages : 8738
Age : 47
Ville : Tours
Index : 9.4
Citation favorite : Je vais bientôt claquer une grosse perf. Je vais bientôt...
Date d'inscription : 07/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la "pression" quand on joue bien où que l'on mène

Message par lucky luc le Ven 8 Aoû 2014 - 16:38

Se défaire du score c'est comme se dire "Y a pas HL à gauche sur un départ". Même si on se le dit, le cerveau sait très bien ce qu'il en ait.
Si tu es en train de faire une bonne carte, tu le sais. Garder un swing fluide c'est pas si facile mais cette petite pression est intéressante.
C'est vrai que d'accepter de faire une erreur comme tu le mentionnes Christophe semble un bon premier pas pour continuer à jouer "normalement".

lucky luc

Masculin
Nombre de messages : 3190
Age : 48
Ville : rueil
Citation favorite : heureux au jeu... heureux au jeu
Date d'inscription : 01/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la "pression" quand on joue bien où que l'on mène

Message par Agathe le Ven 8 Aoû 2014 - 18:21

J'attendais que quelqu'un la sorte mais bon...pour une nana pas super classe...la pression je ne la subis pas, je la bois!

Patten, Gerardvin spéciale dédicace!  lolll

Agathe

Féminin
Nombre de messages : 5228
Age : 41
Ville : Paris
Index : 5.0
Citation favorite : "Jouer bien c'est normal, c'est mal jouer qui est anormal "LJ
Date d'inscription : 28/09/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la "pression" quand on joue bien où que l'on mène

Message par Pattenzinc le Ven 8 Aoû 2014 - 19:25

Agathe a écrit:J'attendais que quelqu'un la sorte mais bon...pour une nana pas super classe...la pression je ne la subis pas, je la bois!

Patten, Gerardvin spéciale dédicace!  lolll

 brav

Encore moins classe, il y en a une que personne n'a relevée (le légume toussà...), la phrase portait pourtant à équivoque...  gne  .

 foot2

_________________
http://pattenflightgear.wifeo.com/
On sait quand a eu lieu le big bang, mais on ne sait pas où.
Un trou noir, c'est troublant.

Pattenzinc
Modérateur Coachingolf Admin

Masculin
Nombre de messages : 5840
Age : 61
Ville : Peyraud en Ardèche
Index : 1.8
Citation favorite : Simple n'est pas forcément facile.
Date d'inscription : 02/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/pattenzinc#video=x4427g

Revenir en haut Aller en bas

Re: la "pression" quand on joue bien où que l'on mène

Message par ifarius le Sam 9 Aoû 2014 - 13:18

la résistance à la pression se ramène dans le cas du golf qui nous intéresse à la gestion des émotions. Si vous avez suivi les exposés de Michel Teichet sur l'application des neurosciences à ce sport, vous avez intégré le fait que les émotions pouvaient venir perturber les autres zones "utiles" du cerveau qui sont mises à contribution dans le swing de golf. Or nous ne sommes pas du tout égaux, génétiquement parlant, vis-à-vis de ce filtre émotionnel qui fait appel à la qualité et à la quantité de transmission de la sérotonine, un des neurotransmetteurs. Les neurotransmetteurs permettent à notre cerveau de communiquer avec le reste du corps et de le commander. De façon très grossière un golfeur dont le capital génétique permet un gros transport de sérotonine sera perçu par son entourage comme "cool et maître de ses émotions et des perturbations venant de son entourage immédiat". A l'inverse il sera "vulnérable", c'est-à-dire aussi bien agressif que dépressif.
Après, il y a l'entraînement, la sagesse acquise, etc... et c'est pourquoi ce sport est une formidable école de la connaissance de soi.
Si ces sujets vous intéressent, je vous conseille la lecture de livres d'un neuropsychiatre tel Boris Cyrulnik (je lis en ce moment "De chair et d'âme" paru en 2006) qui vous apportera beaucoup d'informations (par similarité évidemment) sur notre psychisme.

ifarius

Masculin
Nombre de messages : 163
Age : 64
Ville : paris
Index : 23,6
Date d'inscription : 25/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur http://www.maufras.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: la "pression" quand on joue bien où que l'on mène

Message par gerardvin le Lun 11 Aoû 2014 - 12:05

Agathe a écrit:J'attendais que quelqu'un la sorte mais bon...pour une nana pas super classe...la pression je ne la subis pas, je la bois!

Patten, Gerardvin spéciale dédicace!  lolll
Merci Agathe, je l'ai déjà faite sur un autre forum, en précisant "au 19ème trou" touf 

gerardvin

Masculin
Nombre de messages : 4029
Age : 73
Ville : Paris
Index : 22,2 objectif - de 20
Citation favorite : Don't drink water, fishes make love in it...
Date d'inscription : 25/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la "pression" quand on joue bien où que l'on mène

Message par jmtiger3 le Lun 11 Aoû 2014 - 13:05

ifarius a écrit:la résistance à la pression se ramène dans le cas du golf qui nous intéresse à la gestion des émotions. Si vous avez suivi les exposés de Michel Teichet sur l'application des neurosciences à ce sport, vous avez intégré le fait que les émotions pouvaient venir perturber les autres zones "utiles" du cerveau qui sont mises à contribution dans le swing de golf. Or nous ne sommes pas du tout égaux, génétiquement parlant, vis-à-vis de ce filtre émotionnel qui fait appel à la qualité et à la quantité de transmission de la sérotonine, un des neurotransmetteurs. Les neurotransmetteurs permettent à notre cerveau de communiquer avec le reste du corps et de le commander. De façon très grossière un golfeur dont le capital génétique permet un gros transport de sérotonine sera perçu par son entourage comme "cool et maître de ses émotions et des perturbations venant de son entourage immédiat". A l'inverse il sera "vulnérable", c'est-à-dire aussi bien agressif que dépressif.
Après, il y a l'entraînement, la sagesse acquise, etc... et c'est pourquoi ce sport est une formidable école de la connaissance de soi.
Si ces sujets vous intéressent, je vous conseille la lecture de livres d'un neuropsychiatre tel Boris Cyrulnik (je lis en ce moment "De chair et d'âme" paru en 2006) qui vous apportera beaucoup d'informations (par similarité évidemment) sur notre psychisme.
Quelles sont les idées principales de B. Cyrulnik concernant notre psychisme qui s'appliquent particulièrement bien à notre sport ?

jmtiger3

Masculin
Nombre de messages : 8502
Age : 51
Ville : bordeaux
Index : 3.8 (lowest)
Citation favorite : Feel it and just Do it
Date d'inscription : 26/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Descartes, Spinoza, Cyrulnik et le golf

Message par ifarius le Mar 12 Aoû 2014 - 8:09

jmtiger3 a écrit:
Quelles sont les idées principales de B. Cyrulnik concernant notre psychisme qui s'appliquent particulièrement bien à notre sport ?

Oops!,  le sujet de ce post est «  comment résister à la pression », et non pas « Boris Cyrulnik et le golf ». Vous ne trouverez pas dans les écrits de ce neuropsychiatre des conseils pour gérer vos émotions sur le parcours de golf. J'ignore son appétence pour ce jeu et s'il a eu comme patients des golfeurs traumatisés. Je le citais pourtant car à travers ses recherches sur le concept de résilience qu'il relate dans ses nombreux ouvrages de vulgarisation, il est un point d'entrée facile à l'information sur les développements des neurosciences.
Leurs récents progrès relatifs à la compréhension du fonctionnement du cerveau humain donnent définitivement raison à Spinoza contre Descartes : le corps et l'esprit sont une seule substance, un continuum.
Croire qu'on peut maîtriser ses émotions sur le parcours par une réflexion objective, donc par exemple par des conseils dispensés par son entourage est une illusion et une voie de garage. Il faut savoir au contraire s'accepter et donc à la base bien se connaître. Une nature colérique doit accepter, et son entourage aussi, d'évacuer cette colère sur le parcours. Une telle manifestation est par contre problématique si elle est contre nature : elle est dans l'imagerie de représentation des neurosciences la révélation d'un court circuit neuronal nuisible qui affecte la performance. Les cheminements neuronaux qui véhiculent l'information neuromusculaire et ceux qui transmettent les émotions se « touchent anatomiquement » à la base de notre cerveau dans une gare de triage. Éviter les déraillements nécessite donc que le fonctionnement neuromusculaire reste « piloté » par notre subconscient, et que les émotions soient « traitées » par les aires cognitives.
Difficile de ne pas tomber dans le schématisme propre à Descartes pour évoquer des notions qui justement échappent au raisonnement mais sont bien réelles. Une image peut être plus accessible est celle des maux psychosomatiques : un traumatisme, une pensée négative peuvent provoquer des maux de ventre ou un mal de dos, l'inverse se vérifie.
Pour finir, pourquoi le golf est-il aussi révélateur de notre activité cérébrale ? Quand on voit l'élite du golf mondial et la disparité athlétique des champions, on réalise immédiatement que par rapport à quasiment tous les autres sports, chacun a prouvé sa chance de performer quelque soit son physique. Le facteur discriminant est bien le mental.

ifarius

Masculin
Nombre de messages : 163
Age : 64
Ville : paris
Index : 23,6
Date d'inscription : 25/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur http://www.maufras.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: la "pression" quand on joue bien où que l'on mène

Message par Rea le Mar 12 Aoû 2014 - 8:40

Quand on ne sait pas lire une ligne de putt ou quand on ne sait pas doser on mettre  tout le mental qu'on veut ça ne rentrera pas. Quand on ne drive pas loin , un bois pour toucher le green , les chances de birdies sont faibles.
Rory a gagné lUSPGA grâce à son eagle qui l'a remis dans la course. Parce que  c'est lui qui drive le plus loin et c'est le seul qui a attaqué le green en 2.... Coup de bol en ratant son coup, il a bien raté avec une balle qui a roulé des kms sur un parcours détrempé . Il a repris le moral parce que la technique est là.
A contrario,pour Stenson  un petit putt raté l'a mis hors course et a affecté son mental mais c'est pas son mental qui lui a fait raté son petit putt.
On ne peut pas dissocier le mental, de la technique et du physique.

 rea


Dernière édition par Rea le Mar 12 Aoû 2014 - 9:51, édité 1 fois

Rea
Modérateur Coachingolf Admin

Masculin
Nombre de messages : 8477
Age : 57
Ville : Fourqueux
Index : 9
Citation favorite : Faites l'inverse de ce que vous conseille votre instinct et vous serez certainement tout près d'un swing parfait.
Date d'inscription : 09/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la "pression" quand on joue bien où que l'on mène

Message par Laurent Jockschies le Mar 12 Aoû 2014 - 8:40

Merci !

_________________
Laurent Jockschies
Administrateur Forum
Pro et Coach de joueurs professionnels
Académie PuttingZone France
www.lj-golf-academie.com
Centre d'entraînement de Villiers-sur-Marne (94)

Laurent Jockschies

Masculin
Nombre de messages : 7555
Age : 45
Ville : PARIS
Index : Pro
Citation favorite : Be up !
Date d'inscription : 12/11/2004

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lj-golf-academie.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: la "pression" quand on joue bien où que l'on mène

Message par jmtiger3 le Mar 12 Aoû 2014 - 8:42

Merci Ifarius !
esprit et corps ne font qu'un !

jmtiger3

Masculin
Nombre de messages : 8502
Age : 51
Ville : bordeaux
Index : 3.8 (lowest)
Citation favorite : Feel it and just Do it
Date d'inscription : 26/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la "pression" quand on joue bien où que l'on mène

Message par Agathe le Mar 12 Aoû 2014 - 9:01

+1 Merci!  yes 

C'est là où après t'as honte d'avoir fait des blagues à la con et d'avoir descendu le niveau...

Agathe

Féminin
Nombre de messages : 5228
Age : 41
Ville : Paris
Index : 5.0
Citation favorite : "Jouer bien c'est normal, c'est mal jouer qui est anormal "LJ
Date d'inscription : 28/09/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la "pression" quand on joue bien où que l'on mène

Message par ifarius le Mar 12 Aoû 2014 - 9:47

Rea a écrit:
On ne peut pas dissocier le mental de la technique et du physique.

 rea 

il me semble pourtant que je dis la même chose que toi dans mon long développement sans doute un peu pédant et je vous prie de m'en excuser. Au risque de me répéter, à niveaux techniques similaires chez les professionnels, ce qui était le cas des dix à quinze joueurs en tête ou proches de la tête du dernier USPGA (et chez les amateurs, le système du handicap permet également ce nivellement), le seul discriminant est bien le mental. Rory Mac Ilroy l'a prouvé et Dieu sait pourtant que c'était mal engagé sur les neuf premiers. J'ai été frappé qu'il n'ait pas eu peur d'extérioriser sa frustration, et faire preuve de résilience. C'est le fait marquant chez ce joueur, qui avait explosé lors du Masters 2012 me semble t'il pour des raisons diamétralement opposées.

ifarius

Masculin
Nombre de messages : 163
Age : 64
Ville : paris
Index : 23,6
Date d'inscription : 25/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur http://www.maufras.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: la "pression" quand on joue bien où que l'on mène

Message par Invité le Mar 12 Aoû 2014 - 10:32

Rea a écrit:Quand on ne sait pas lire une ligne de putt ou quand on ne sait pas doser on mettre tout le mental qu'on veut ça ne rentrera pas.
Ok avec ça.

Et, l'inverse est tout aussi vrai. On peut également ne pas arriver à lire correctement une ligne de putt ou à doser parce que le cerveau est "parasité".

On en revient à l'histoire de la poule et de l'oeuf.  lolll

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la "pression" quand on joue bien où que l'on mène

Message par Tarif le Mar 12 Aoû 2014 - 10:46

ifarius a écrit:à niveaux techniques similaires chez les professionnels, ce qui était le cas des dix à quinze joueurs en tête ou proches de la tête du dernier USPGA (et chez les amateurs, le système du handicap permet également ce nivellement), le seul discriminant est bien le mental
C'est un peu faux ça, non? Ou au moins réducteur. Il y a bien des différences techniques réelles entre les meilleurs et tout n'est pas mental.

Tarif

Masculin
Nombre de messages : 4013
Age : 45
Ville : Alfortville
Index : 11.6
Citation favorite : Sssssssssss !!!!!!!!!
Date d'inscription : 19/01/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la "pression" quand on joue bien où que l'on mène

Message par Rea le Mar 12 Aoû 2014 - 11:20

Naturo a écrit:
Rea a écrit:Quand on ne sait pas lire une ligne de putt ou quand on ne sait pas doser on mettre tout le mental qu'on veut ça ne rentrera pas.
Ok avec ça.

Et, l'inverse est tout aussi vrai. On peut également ne pas arriver à lire correctement une ligne de putt ou à doser parce que le cerveau est "parasité".

On en revient à l'histoire de la poule et de l'oeuf.  lolll

Le problème c'est qu'on pense souvent que ça vient du mental.
Le mental vous aidera à donner le meilleur de votre potentiel mais pas plus.

 rea 

Rea
Modérateur Coachingolf Admin

Masculin
Nombre de messages : 8477
Age : 57
Ville : Fourqueux
Index : 9
Citation favorite : Faites l'inverse de ce que vous conseille votre instinct et vous serez certainement tout près d'un swing parfait.
Date d'inscription : 09/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la "pression" quand on joue bien où que l'on mène

Message par Agathe le Mar 12 Aoû 2014 - 11:27

Plus le niveau technique est bon, plus le mental a d'importance.

Agathe

Féminin
Nombre de messages : 5228
Age : 41
Ville : Paris
Index : 5.0
Citation favorite : "Jouer bien c'est normal, c'est mal jouer qui est anormal "LJ
Date d'inscription : 28/09/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la "pression" quand on joue bien où que l'on mène

Message par Tarif le Mar 12 Aoû 2014 - 11:53

Agathe a écrit:Plus le niveau technique est bon, plus le mental a d'importance.
Et pourquoi donc? Franchement, je ne vois pas.

Tarif

Masculin
Nombre de messages : 4013
Age : 45
Ville : Alfortville
Index : 11.6
Citation favorite : Sssssssssss !!!!!!!!!
Date d'inscription : 19/01/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la "pression" quand on joue bien où que l'on mène

Message par Agathe le Mar 12 Aoû 2014 - 11:56

C'est simple quand tu débutes, tu as du mal à taper dans la balle déjà, alors le mental...

Agathe

Féminin
Nombre de messages : 5228
Age : 41
Ville : Paris
Index : 5.0
Citation favorite : "Jouer bien c'est normal, c'est mal jouer qui est anormal "LJ
Date d'inscription : 28/09/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la "pression" quand on joue bien où que l'on mène

Message par Tarif le Mar 12 Aoû 2014 - 12:11

Agathe a écrit:C'est simple quand tu débutes, tu as du mal à taper dans la balle déjà, alors le mental...
C'est dire s'il faut du mental pour ne pas arrêter dès le début ...

Tarif

Masculin
Nombre de messages : 4013
Age : 45
Ville : Alfortville
Index : 11.6
Citation favorite : Sssssssssss !!!!!!!!!
Date d'inscription : 19/01/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la "pression" quand on joue bien où que l'on mène

Message par Agathe le Mar 12 Aoû 2014 - 12:13

lolll cépafo!

Agathe

Féminin
Nombre de messages : 5228
Age : 41
Ville : Paris
Index : 5.0
Citation favorite : "Jouer bien c'est normal, c'est mal jouer qui est anormal "LJ
Date d'inscription : 28/09/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la "pression" quand on joue bien où que l'on mène

Message par lucky luc le Mar 12 Aoû 2014 - 13:24

Merci pour ton post Ifarius, intéressant.
Réa, on est d'accord, si tu a un mental en béton armé mais que techniquement et physiquement tu es nul, tu n'irais pas loin.

lucky luc

Masculin
Nombre de messages : 3190
Age : 48
Ville : rueil
Citation favorite : heureux au jeu... heureux au jeu
Date d'inscription : 01/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la "pression" quand on joue bien où que l'on mène

Message par Rea le Mar 12 Aoû 2014 - 13:42

lucky luc a écrit:Merci pour ton post Ifarius, intéressant.
Réa, on est d'accord, si tu a un mental en béton armé mais que techniquement et physiquement tu es nul, tu n'irais pas loin.

Ça va de pair, si tu n'es pas en swing, tu as beau avoir du mental, il va aussi s'effondrer.
La victoire d Mc Ilroy au dernier tour de l'USPGA, il le doit à son mental avec 10 mn d'attente à chaque trou et en voyant ses adversaires rentrer des putts. Il s'est reposé sur son driving car le putting c'était pas ça et les fers c'était moyen. Sans une bonne technique ,il se serait effondré comme n'importe quel joueur.
Soit, il a fait le par sur le 18 au mental.
Pour moi, un bon mental c'est bien programmer son cerveau pour chaque coup de golf et dans la gestion du parcours . C'est bien gérer  ses émotions et savoir optimiser ce que l'on sait faire mais ça vient aussi du cerveau.

 rea

Rea
Modérateur Coachingolf Admin

Masculin
Nombre de messages : 8477
Age : 57
Ville : Fourqueux
Index : 9
Citation favorite : Faites l'inverse de ce que vous conseille votre instinct et vous serez certainement tout près d'un swing parfait.
Date d'inscription : 09/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la "pression" quand on joue bien où que l'on mène

Message par jmtiger3 le Mar 12 Aoû 2014 - 13:57

Le 18, il a pas eu besoin de mental. Juste un peu de chance au Drive pour ne pas aller dans l'eau. Puis n'importe quel PRO aurait terminer par un par, sans avoir besoin de mental particulièrement fort !

jmtiger3

Masculin
Nombre de messages : 8502
Age : 51
Ville : bordeaux
Index : 3.8 (lowest)
Citation favorite : Feel it and just Do it
Date d'inscription : 26/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la "pression" quand on joue bien où que l'on mène

Message par Rea le Mar 12 Aoû 2014 - 14:10

jmtiger3 a écrit:Le 18, il a pas eu besoin de mental. Juste un peu de chance au Drive pour ne pas aller dans l'eau. Puis n'importe quel PRO aurait terminer par un par, sans avoir besoin de mental particulièrement fort !

Il a raté son second coup, sa sortie de bunker et il a vu Mickelson qui a failli faire eagle. Il est resté confiant sur ses 2 putts mais un joueur de moindre expérience aurait eu des doutes.

 rea 

Rea
Modérateur Coachingolf Admin

Masculin
Nombre de messages : 8477
Age : 57
Ville : Fourqueux
Index : 9
Citation favorite : Faites l'inverse de ce que vous conseille votre instinct et vous serez certainement tout près d'un swing parfait.
Date d'inscription : 09/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la "pression" quand on joue bien où que l'on mène

Message par jmtiger3 le Mar 12 Aoû 2014 - 14:41

Rea a écrit:
jmtiger3 a écrit:Le 18, il a pas eu besoin de mental. Juste un peu de chance au Drive pour ne pas aller dans l'eau. Puis n'importe quel PRO aurait terminer par un par, sans avoir besoin de mental particulièrement fort !

Il a raté son second coup, sa sortie de bunker et il a vu Mickelson qui a failli faire eagle. Il est resté confiant sur ses 2 putts mais un joueur de moindre expérience aurait eu des doutes.

 rea 

Il a tout de même à moitié raté 3 coups (Drive, attaque de green et sortie de bunker) et a fait un seul (assez) bon coup : son premier putt !

jmtiger3

Masculin
Nombre de messages : 8502
Age : 51
Ville : bordeaux
Index : 3.8 (lowest)
Citation favorite : Feel it and just Do it
Date d'inscription : 26/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la "pression" quand on joue bien où que l'on mène

Message par Tarif le Mar 12 Aoû 2014 - 14:47

Mouais ...
Franchement, des fois, je me demande si vous n'exagérez pas sur le mental. En quoi est-ce difficile pour un pro de devoir attendre au départ ou de voir les autres bien jouer? Ca leur arrive toutes les semaines et il n'y a pas besoin d'être extraordinaire pour gérer cela.

Pour moi, le mental est plus dans la capacité à jouer son meilleur niveau lorsque c'est nécessaire. L'exemple typique, c'est le tennisman qui sort deux aces lorsqu'il est mené 15-40.

Tarif

Masculin
Nombre de messages : 4013
Age : 45
Ville : Alfortville
Index : 11.6
Citation favorite : Sssssssssss !!!!!!!!!
Date d'inscription : 19/01/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la "pression" quand on joue bien où que l'on mène

Message par lucky luc le Mar 12 Aoû 2014 - 14:49

Il a été très fort sur la fin et y compris au 18. Attendre comme ça sur chaque départ, taper au 18 avec les 2 de devant, la nuit qui tombe, ce sont se fortes perturbations auxquelles il fallait résister. Pour son drive au 18, oui il a un peu de chance.

lucky luc

Masculin
Nombre de messages : 3190
Age : 48
Ville : rueil
Citation favorite : heureux au jeu... heureux au jeu
Date d'inscription : 01/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la "pression" quand on joue bien où que l'on mène

Message par Rea le Mar 12 Aoû 2014 - 15:02

Tarif a écrit:Mouais ...
Franchement, des fois, je me demande si vous n'exagérez pas sur le mental. En quoi est-ce difficile pour un pro de devoir attendre au départ ou de voir les autres bien jouer? Ca leur arrive toutes les semaines et il n'y a pas besoin d'être extraordinaire pour gérer cela.

Pour moi, le mental est plus dans la capacité à jouer son meilleur niveau lorsque c'est nécessaire. L'exemple typique, c'est le tennisman qui sort deux aces lorsqu'il est mené 15-40.

Ceux qui peuvent gagner, il les voit en direct et même se soutenir mutuellement , je parle de Rickie et de Mickelson, genre on fait équipe contre Rory. Et en plus, il est obligé d'attendre .... Tout pour sortir de sa concentration.
Personnelement, ça ne me fait rien d'attendre mais je connais beaucoup de joueurs qui pètent un câble .
Là où Rory fait très fort, il met la pression sur la partie de devant pour finir tous ensemble surtout pour le second coup et Mickelson voit le drive de Rory qui ne va pas dans l'eau.

 rea


Dernière édition par Rea le Mar 12 Aoû 2014 - 18:35, édité 1 fois

Rea
Modérateur Coachingolf Admin

Masculin
Nombre de messages : 8477
Age : 57
Ville : Fourqueux
Index : 9
Citation favorite : Faites l'inverse de ce que vous conseille votre instinct et vous serez certainement tout près d'un swing parfait.
Date d'inscription : 09/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

technique vs mental

Message par ifarius le Mar 12 Aoû 2014 - 17:21

un ancien post de Michel Teichet tirant en quinze points un bilan de son enseignement 2012:
C'est donc ici que je précise que si la(es) technique(s) reste l'arme du golfeur elle reste secondaire au JEU. La technique est "l'esclave" du joueur et non l'inverse. Jouer c'est prendre des informations pertinentes, des décisions, c'est visualiser, se mettre en condition optimale et au final swinguer avec engagement en utilisant une technique. La technique compte donc mais pas en 1.
ce n'est sans doute pas inutile de revoir, avec cela en mémoire, la lutte pour le titre USPGA entre les quatre derniers compétiteurs. Mais comment faire? j'ai toutes les chaines Canal sauf Golf+ et il n'est pas proposé en Replay? Quelqu'un connait il un site de replay?

ifarius

Masculin
Nombre de messages : 163
Age : 64
Ville : paris
Index : 23,6
Date d'inscription : 25/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur http://www.maufras.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: la "pression" quand on joue bien où que l'on mène

Message par Invité le Mar 12 Aoû 2014 - 18:30

Rea a écrit:Personnelement ça ne me fait rien d'attendre mais je connais beaucoup de joueurs qui pètent un câble .
Toi aussi tu connais un certain Valoche.  ecla

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la "pression" quand on joue bien où que l'on mène

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 0:14


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum