Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Page 5 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par Golfy le Ven 21 Mar 2008 - 2:05

Rappel du premier message :

Je fais ici une petite traduction d'un extrait de quelques uns des éléments principaux de la méthode de Dan Shauger, tiré de l'un de ses 2 livres : "The 21st Century Golfswing". Cette méthode est basée sur le swing de MIKE AUSTIN. Parmi les élèves de Dan Shauger, il y a Jaacob Bowden, John Marshall et Jim Liska. Tous 3 vainqueurs de longest drive championship. Les 2 derniers en seniors. En outre, ces champions se caractérisent par une précision plus grande que leurs co-compétiteurs, lors de ces tournois de longest drive.
---------------------------------------------------------------------------------------
===Début de l'extrait===
"Le but de tout golf swing est d'amener le club à retourner parfaitement sur la balle. Cependant, les instructeurs traditionnels, à chaque niveau, enseignent un swing qui altère la relation entre la tête de club et la balle dans le backswing. Ceci entraîne la nécessité pour le joueur d'annuler ces altérations dans le downswing. Une des plus grandes différences entre ce swing et les autres swings, est qu'au cours de l'impact vous n'utiliserez pas un mouvement qui fait tourner la tête de club autour du shaft. En effet, la façon communément acceptée d'utiliser les bras et les poignets provoque la rotation de la tête de club autour du shaft pendant que les poignets s'arment et se désarment de haut en bas, verticalement. En même temps, les bras montent et descendent depuis l'articulation des épaules. Ces éléments modifient la relation du club, tant par rapport au corps que par rapport à la balle, en faisant passer la tête de club d'un plan à un autre. Si cela n'était pas encore assez complexe, en plus la face de club s'ouvre et se ferme à cause de la rotation des bras l'un sur l'autre.
Dans ce swing, vous ne ferez rien de tout cela.
Swinguer avec le swing traditionnel est comme jouer à la roulette russe puisque le joueur n'est jamais sûr que son timing sera à ce point parfait que pour avoir un contact square à chaque fois. (Dû à la rotation rapide de la tête de club sur elle-même dans l'impact, la face ne regarde le drapeau que pendant une fraction infime de seconde. En outre, la position de la balle est dès lors déterminante car c'est à ce moment précis que le club devrait rencontrer la balle). Dans ce swing, nous maintiendrons l'alignement club-balle fixés à l'adresse, simplifiant ainsi le contact solide square et rendant le résultat du coup prévisible, tout en frappant avec une puissance accrue. C'est le seul swing qui soit vraiment un swing sur un plan. La position de la balle vers le drapeau ou vers l'arrière est pratiquement sans importance puisque la face "regarde" le drapeau sur pratiquement toute la largeur du stance pendant la frappe. Elle n'affectera que la hauteur du vol, pas sa direction.
Ce swing est aussi conçu pour empêcher la face du club de s'ouvrir dans le BS. L'ouverture de la face dans le BS a lieu naturellement, (mais "naturel" n'est pas toujours bon)dans le swing traditionnel, quand le coude droit se plie. Ici, on effectue une compensation en tournant le club dans le sens contraire des aiguilles d'une montre, d'un huitième de tour environ, jusqu'à ce que le bras gauche soit à peu près horizontal. En quelque sorte, la face continue à "regarder" la balle pendant le back swing. Techniquement parlant, elle reste très fermée. La face de club n'est donc pas verticale du tout lorsque le bras gauche est parallèle au sol.
Dans ce swing, quand le club swing dans l'impact, les poignets s'articulent latéralement : un mouvement qui a été considéré comme tabou depuis toujours. Cette façon de libérer la tête de club, en opposition à celle utilisée par un désarmement vertical des poignets, doit être parfaitement comprise sous peine de dénaturer totalement le concept de ce swing."
===fin de l'extrait===
--------------------------------------------------------------------------------------
J'ajoute quelques éléments pour ceux qui voudraient faire un tour de manège avec ce swing :
-Le départ du BS se fait en "bombant" très fortement le poignet gauche (convexe) et en creusant le poignet droit, tout en faisant légèrement tourner le poignet gauche dans le sens contraire des aiguilles d'une montre. (comme si on dévissait une vis). On ressent l'impression que le petit doit gauche passe un peu en dessous de la main. (Joe Dante préconisait aussi ce type de départ). Le club reste donc très fermé pendant son déplacement en s'éloignant de la balle.
-La tête de club seule se déplace sur le plan de swing (plan de swing de Ben Hogan) et ce n'est pas tout le club qui "frotte" contre ce plan. Dès lors les mains restent assez basses.
-Le club se déplace en quelque sorte dans un cône, le centre étant les mains, car l'angle formé par le club et les bras à l'adresse reste maintenu. (encore une variable de supprimée). Je parle ici de l'angle qui se trouve dans le plan perpendiculaire à la ligne de jeu.
-Le pouce gauche reste tout le temps aligné avec le bras gauche, tel qu'il est à l'adresse. C'est à dire qu'il n'y a aucun armement vertical des poignets. (une variable de plus de supprimée). L'armement est causé par le bombage du poignet gauche, la face étant très fermée au sommet. Elle regarde pratiquement le ciel.
-Dans l'impact, la main droite passe sous la main gauche, la charnière étant l'articulation latérale naturelle du poignet gauche (par opposition à l'articulation verticale d'armement/désarmement du swing traditionnel). Elle se retrouve donc entre la main gauche et la balle. La face de club après l'impact reste donc complètement ouverte : elle regarde le ciel. Pour ce faire, le poignet gauche s'articule sur sa charnière principale, le dos de la main gauche se dirigeant vers le dessus de l'avant bras gauche. Mouvement sacrilège dans le swing traditionnel. Cette articulation du poignet gauche est très libre et souple.
-Le différentiel de rotation entre les épaules et les hanches (le fameux X factor cher à Jim MacLean) est maintenu jusqu'après l'impact.
-Le glissement des épaules en avant pour la gauche et en arrière pour la droite complète la rotation du corps en y apportant près de 20 degrés de plus. Cette rotation supplémentaire est également maintenue jusqu'après l'impact. Elle permet en outre d'avoir un pivot de base plus réduit, qui donne beaucoup de confort pour garder les yeux bien en face de la balle, ce qui améliore sa vision et dès lors le contact et la régularité à l'impact.
-Les coudes agissent en un mouvement similaire à celui du trombone à coulisse. Le droit se plie vers l'arrière dans le BS et le gauche vers l'arrière après l'impact. Pas en aile de poulet (chickenwing), mais ça y ressemble un peu.
-Le glissement latéral des hanches à droite au BS, la tête restant parfaitement centrée, provoque une sorte de léger pivot inversé.
-Le chipping et les petit pitches avec cette méthode est son moyen d'accès le plus efficace. Les résultats obtenus au chipping sont remarquables. Veiller à faire se mouvoir le club dans un cône, sans donc ramener le club vers l'intérieur, et faire un peu de "tromboning" avec les coudes droits et gauches. Pas de rotation. Poids sur pied avant. Mouvement des poignets avec contre rotation dans le BS. Jouer avec les bras et les poignets. Passage le la main droite entre la main gauche et la balle. Aucune rotation du club sur lui-même.

Pour le reste, voir Mike Austin : tête parfaitement immobile, déplacement des hanches (donc du poids du corps) latéralement à droite dans le BS et à gauche dans le DS (plus prononcé ici), la base du cou étant un point fixe. Lancer de la tête de club depuis le sommet autour des poignets. Rotation très tardive mais complète des hanches vers le drapeau, le talon droit pivotant complètement alors vers la ligne de jeu pour aider cette rotation tardive.
Le bras droit reste en arrière de l'épaule droite.
Pas d'action des bras, qui ne montent que par la rotation du corps, grâce à l'inclinaison du corps, et pas par eux mêmes. (voir Mike Dunaway-Mike Austin). Les mains rejoignent en quelque sorte l'épaule droite et ne vont pas plus haut. Dans le DS, les bras n'ont aucune action par eux-mêmes et le bras gauche reste collé à la poitrine. On a un peu l'impression que les mains restent là où elles sont, car elles ne descendent pas volontairement. C'est le pivot seul qui les amène sur la balle, comme les rayons d'une roue qui restent fixés à l'axe. Les bras restent détendus.

Si ce sujet intéresse certains, je le complèterai par la suite.
avatar
Golfy

Masculin
Nombre de messages : 141
Age : 67
Index : 9.6
Citation favorite : 99% des puts trop courts ne rentrent pas ...
Date d'inscription : 15/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas


Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par KhunVincent le Lun 5 Mai 2008 - 19:00

Merci de ta réponse, en fait j'ai repris les éléments de Dan shauger car tu m'as titillé dans ma connaissance du Ma Swing et mes moindres succès depuis quelques semaines.

Je résume ce que j'en ai retiré très sommairement

Adresse : pas grande particularité , un grip gauche neutre voir faible

Démarrage: COCK, dès le début on actionne la fameuse charniere dont tu parles

BS: Après cock c'est weight et TURN

Interessant car on s'éloigne un peu de MA vu par Thoams Dang mais pas vraiment de Mike dunaway, on tourne vraiment les épaules volontairement.

DS: Là est la plus grosse difficulté, deux mouvement combinés, un déplacement des hanches sur la gauche et l'appui du pouce droit sur le manche pour envoyer la tête de club. Il suffit de tourner un peu et ça part en vrille ou pour moi en shanK...

Déroulement : Là est vraiment LE CHANGEMENT dans ce swing ou ma compréhension actuelle ! Pas d'action volontaire des bras mais le pivot amené par les hanches et le pied droit, genoux droit qui améne à rentrer tout le coté droit dans la balle.

Impact: actionnement des poignets, comme le montrait une photo de MA et de sa main gauche alors qu'il était déjà a demi paralysé.

FT: on est presque dans le mode présenté par Michel dans sa vidéo et le release


J'ai refait des balles aujourd'hui et pas de shank, très bons contacts et enfin la sensation d'un corps droit actif. A force de vouloir retenir les épaules pour arriver square dans la balle j'ai dérégle complétement ce swing.

Je viens de retrouver les sensations quand j'avais l'impression de maitriser ce swing et c'est agréable bon à tester sur le parcours :-)
avatar
KhunVincent

Nombre de messages : 216
Age : 54
Date d'inscription : 20/10/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://471ma.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par M.A. Fan le Lun 5 Mai 2008 - 22:44

KhunVincent a écrit:Hé bien en voila un qui a été plus loin dans l'analyse que Rea ou moi-même bon on verra dans un an ;-)

Dan shauger a aussi ses detracteurs, problèmes aux articulations, poignets épaules, relations plus ou moins claires avecMike Austin.

Cependant il semble qu'il soit le seul a offrir une proposition concrete de son analyse du swing de MA et que ça fonctionne pas mal.

Le problème de Thomas est qu'il n'a pas été capable de réunir son savoir dans un ouvrage ou une video indispensable a l'apprentissage

Je vais tester cette filiere Ma, vous m'avez donné l'envie !

Au plaisir de jouer ensemble avec Rea et Ma Fan lolll


1. Les gars, j'ai l'impression que vous utilisez des logiciels de dictée vocale, style dragon naturally speaking 9,5, tellement ça arrive à être long, voire pointu... et moi qui suis un fou de Mike Austin, je suis over dépassé...

2. Vince, super ravi de te voir sur ce forum de nouveau

3. J'ai essayé il y a longtemps le swing de Dan... mais il y a controverse et Austin (mon seul maitre) n'était pas en accord avec cela et il ne le faisait sûrement pas dans son extraodinaire swing...

4. Je viens de passer 4 jours à Marrakech et... des backtees noires à Amelkis (env 6650 mètres...) j'ai joué 80 et à la Palmeraie des Blanches (6200 m) 77.... Je n'avais pas joué depuis Août dernier... Je peux vous dire que ce n'est pas lié à mes compétences... c'est juste que ce swing est incroyable.... Avant , quand je rejouais après 6 mois d'arrêt, je jouais un bon 95... maintenant 77 ou 80....

5. avec un cleveland avec un shaft un peu pointu UST V2 MOI stiff.... j'ai eu un peu de mal à dépasser les 290 mètres... il est assez dur à bouger ce shaft... La plupart du temps, je le tapais moyen.... sauf au practice...

Les amis, encore bravo.

Vince... on va essayer de négocier avec ma dame que je joue 9 trous au moins... et oui.... on est pas maître chez soi... en tout cas chez moi....

++++
avatar
M.A. Fan

Nombre de messages : 2298
Age : 49
Ville : Paris
Index : 6 à 15
Date d'inscription : 19/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://www.golfrevelation.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par stikidu le Mar 6 Mai 2008 - 15:46

M.A. Fan a écrit:
KhunVincent a écrit:Hé bien en voila un qui a été plus loin dans l'analyse que Rea ou moi-même bon on verra dans un an ;-)

Dan shauger a aussi ses detracteurs, problèmes aux articulations, poignets épaules, relations plus ou moins claires avecMike Austin.

Cependant il semble qu'il soit le seul a offrir une proposition concrete de son analyse du swing de MA et que ça fonctionne pas mal.

Le problème de Thomas est qu'il n'a pas été capable de réunir son savoir dans un ouvrage ou une video indispensable a l'apprentissage

Je vais tester cette filiere Ma, vous m'avez donné l'envie !

Au plaisir de jouer ensemble avec Rea et Ma Fan lolll


1. Les gars, j'ai l'impression que vous utilisez des logiciels de dictée vocale, style dragon naturally speaking 9,5, tellement ça arrive à être long, voire pointu... et moi qui suis un fou de Mike Austin, je suis over dépassé...

2. Vince, super ravi de te voir sur ce forum de nouveau

3. J'ai essayé il y a longtemps le swing de Dan... mais il y a controverse et Austin (mon seul maitre) n'était pas en accord avec cela et il ne le faisait sûrement pas dans son extraodinaire swing...

4. Je viens de passer 4 jours à Marrakech et... des backtees noires à Amelkis (env 6650 mètres...) j'ai joué 80 et à la Palmeraie des Blanches (6200 m) 77.... Je n'avais pas joué depuis Août dernier... Je peux vous dire que ce n'est pas lié à mes compétences... c'est juste que ce swing est incroyable.... Avant , quand je rejouais après 6 mois d'arrêt, je jouais un bon 95... maintenant 77 ou 80....

5. avec un cleveland avec un shaft un peu pointu UST V2 MOI stiff.... j'ai eu un peu de mal à dépasser les 290 mètres... il est assez dur à bouger ce shaft... La plupart du temps, je le tapais moyen.... sauf au practice...

Les amis, encore bravo.

Vince... on va essayer de négocier avec ma dame que je joue 9 trous au moins... et oui.... on est pas maître chez soi... en tout cas chez moi....

++++

3/ ah oui et quels etaient leurs points de desacord ? et toi quel est ton ressenti technique de la filiere saugher ?
avatar
stikidu

Masculin
Nombre de messages : 70
Age : 52
Ville : calvi
Index : 17.3
Citation favorite : Quand on veut fortement et constamment on y arrive toujours . Napoleon
Date d'inscription : 29/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par Invité le Mar 6 Mai 2008 - 16:52

M.A. Fan a écrit:
5. avec un cleveland avec un shaft un peu pointu UST V2 MOI stiff.... j'ai eu un peu de mal à dépasser les 290 mètres... il est assez dur à bouger ce shaft... La plupart du temps, je le tapais moyen.... sauf au practice...

Les amis, encore bravo.

Vince... on va essayer de négocier avec ma dame que je joue 9 trous au moins... et oui.... on est pas maître chez soi... en tout cas chez moi....

++++

Je t'invite sur mon parcours compact .....avec un drive tu fais le parcours. lolll

rea

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par Golfy le Mar 6 Mai 2008 - 18:02

M.A. Fan a écrit:

3. J'ai essayé il y a longtemps le swing de Dan... mais il y a controverse et Austin (mon seul maitre) n'était pas en accord avec cela et il ne le faisait sûrement pas dans son extraodinaire swing...

4. Je viens de passer 4 jours à Marrakech et... des backtees noires à Amelkis (env 6650 mètres...) j'ai joué 80 et à la Palmeraie des Blanches (6200 m) 77.... Je n'avais pas joué depuis Août dernier... Je peux vous dire que ce n'est pas lié à mes compétences... c'est juste que ce swing est incroyable.... Avant , quand je rejouais après 6 mois d'arrêt, je jouais un bon 95... maintenant 77 ou 80....

5. avec un cleveland avec un shaft un peu pointu UST V2 MOI stiff.... j'ai eu un peu de mal à dépasser les 290 mètres... il est assez dur à bouger ce shaft... La plupart du temps, je le tapais moyen.... sauf au practice...

Les amis, encore bravo.
J'aimerais beaucoup savoir à partir de quels ingrédients tu es parvenu à construire le swing de Mike Austin et de taper à 290m. J'espère que tu me répondras. Perso, je ne suis jamais arrivé à atteindre de tels distances extraordinaires et j'ai rarement vu quelqu'un le faire, même par des index 0 ou mieux. J'ai essayé de comprendre ce swing à partir du DVD de Mike Austin-Mike Dunaway mais tellements de points n'y sont pas abordés et tant d'ombres subsistent, que c'est en cherchant les infos manquantes que je suis tombé sur Dan Shauger et que là j'ai été comblé par la foule de détails, pafois même exagérés, que l'on trouve dans ses explications sur 400 pages. J'ai peine à croire que sur le seul dvd MA-MD on peut comprendre et appliquer MA. Je ne dénigre pas ce très bon dvd, qui m'a instruit et donné beaucoup de plaisir, mais je ne le trouve pas suffisant. En fait, j'avais déjà la cassette VHS américaine achetée il y a plusieurs années, et j'avais renoncé à l'époque car trop sommaire. C'est en rachetant le DVD MA-MD en Français, que je m'y suis remis. J'ai aussi acheté un livre écrit par Mike Dunaway, mais je l'ai trouvé sans grand intérêt et fort golf-classique par rapport à Mike Austin, dont il ne parle pratiquement pas.
avatar
Golfy

Masculin
Nombre de messages : 141
Age : 67
Index : 9.6
Citation favorite : 99% des puts trop courts ne rentrent pas ...
Date d'inscription : 15/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par KhunVincent le Mar 6 Mai 2008 - 19:01

Ma Fan c'est l'ascenceur le plus rapide que j'ai jamais vu et ses distances sont réelles je te le confirme Golfy...
avatar
KhunVincent

Nombre de messages : 216
Age : 54
Date d'inscription : 20/10/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://471ma.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par Golfy le Mar 6 Mai 2008 - 22:59

KhunVincent a écrit:Merci de ta réponse, en fait j'ai repris les éléments de Dan shauger car tu m'as titillé dans ma connaissance du Ma Swing et mes moindres succès depuis quelques semaines.

Je résume ce que j'en ai retiré très sommairement

Adresse : pas grande particularité , un grip gauche neutre voir faible

Démarrage: COCK, dès le début on actionne la fameuse charniere dont tu parles

BS: Après cock c'est weight et TURN

Interessant car on s'éloigne un peu de MA vu par Thoams Dang mais pas vraiment de Mike dunaway, on tourne vraiment les épaules volontairement.

DS: Là est la plus grosse difficulté, deux mouvement combinés, un déplacement des hanches sur la gauche et l'appui du pouce droit sur le manche pour envoyer la tête de club. Il suffit de tourner un peu et ça part en vrille ou pour moi en shanK...

Déroulement : Là est vraiment LE CHANGEMENT dans ce swing ou ma compréhension actuelle ! Pas d'action volontaire des bras mais le pivot amené par les hanches et le pied droit, genoux droit qui améne à rentrer tout le coté droit dans la balle.

Impact: actionnement des poignets, comme le montrait une photo de MA et de sa main gauche alors qu'il était déjà a demi paralysé.

FT: on est presque dans le mode présenté par Michel dans sa vidéo et le release


J'ai refait des balles aujourd'hui et pas de shank, très bons contacts et enfin la sensation d'un corps droit actif. A force de vouloir retenir les épaules pour arriver square dans la balle j'ai dérégle complétement ce swing.

Je viens de retrouver les sensations quand j'avais l'impression de maitriser ce swing et c'est agréable bon à tester sur le parcours :-)
Dan Shauger insiste sur le fait de ne pas tourner les épaules au DS et de garder le dos à la cible le + longtemps possible. Tu as eu des problèmes en faisant cela. Mais tout dépend de la manière dont on le fait. C'est pourtant un point essentiel. On parle souvent dans le swing conventionnel du retard et de l'énergie à conserver pour la délivrer au moment où elle est utile, cad dans l'impact. Mais on ne parle de ce retard qu'au niveau des mains et du club, et pas au niveau des épaules. Or tenir les épaules pour leur permettre de lacher toute leur énergie dans l'impact est vraiment intéressant. Quant à la manière de le faire, Dan Sh recommande de lancer le DS comme si on allait couper la ligne de jeu à 45° et donc envoyer les balles à 45° à droite. Ne jamais chercher à ramener le haut du corps square à l'impact volontairement, sinon les épaules tournent trop tôt. Le pivot, qui lui aussi ne se déclenchera que très tard redressera ce chemin du club pour lui donner le mouvement correct intérieur-square au bon moment. Ce pivot sera aussi "retardé" car il est impérativement précédé d'un glissement latéral des hanches et n'interviendra que lorsque les hanches ne peuvent pas glisser plus loin. En fait, il sera aussi ressenti comme glissant à 45° de la ligne de jeu, vers la droite de celle-ci. Surtout pas de rotation. Elle se fera mais ne se fera que très tard, quand il n'y a plus moyen de faire autrement, et sera alors aidée par le talon droit qui sera jeté vers la ligne de jeu et permettra à la jambe droite de s'enrouler autour de la jambe gauche. La rotation des hanches se fait donc dans l'impact et pas avant. Donc ici aussi effet retard et conservation d'énergie.

Dans l'impact, les bras seront toujours dans le chiffre 7, les mains à hauteur de la hanche droite. Idem chez MD-MA.
En outre, le haut du bras droit ne se dirigera jamais vers l'avant à partir de l'articulation de l'épaule. C'est l'épaule qui l'entraîne et il reste en arrière pendant tout le DS. Mike Dunaway montre bien cela dans le dvd MA-MD.

Tu as parfaitement bien compris. Il n'y a pas d'action des bras. Ils ne prendront jamais d'avance sur le torse et tourneront à la même vitesse que lui, jamais plus vite. (image du rayon de la roue). Le bras gauche reste collé croisé sur la poitrine jusqu'à juste après l'impact. Le fameux chiffre 7 montré par MD dans le dvd MA-MD. Dan Shauger compare cette action à celle d'une voiture remorquée. La voiture qui remorque, c'est le bas du corps. La voiture remorquée est le haut du corps. Il faut que le câble qui les relie reste toujours tendu pour que la puissance de la 1ère soit communiquée à la 2ème. Sinon ce sont les muscles faibles du haut du corps qui prennent le pas sur les puissants muscles ces jambes et du bas du corps, reliés au seul point d'apui que l'on a : le sol.

Dan Shauger insiste aussi sur l'allongement et le retrécissement des muscles sur les côtés du corps, entre les aisselles et les hanches. Ce sont des muscles puissants qui sont utilisés au BS et au DS. Dans le DS, ceux de droite tirent les hanches vers les aisselles pendant que ceux de gauche s'allongent, à l'inverse de ce qui se passe au BS.

FT vidéo de Michel et le release : je ne vois pas de quelle vidéo tu parles et ne la trouve pas.

Les épaules tournent volontairement dans le BS, oui, mais en utilisant également l'aduction-abduction des épaules. On en a déjà parlé dans ce sujet. Mike Austin en parle comme un point important. Par contre, les bras ne "montent pas" volontairement. C'est le pivot et l'inclinaison du corps qui les fait monter, et non pas les muscles des épaules. On ressent en quelque sorte que la main gauche se dirige naturellement vers l'épaule droite, sans action pour faire monter le bras gauche.
avatar
Golfy

Masculin
Nombre de messages : 141
Age : 67
Index : 9.6
Citation favorite : 99% des puts trop courts ne rentrent pas ...
Date d'inscription : 15/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par Pattenzinc le Mer 7 Mai 2008 - 8:28

Golfy a écrit:
Dan Shauger insiste sur le fait de ne pas tourner les épaules au DS et de garder le dos à la cible le + longtemps possible. Tu as eu des problèmes en faisant cela. Mais tout dépend de la manière dont on le fait. C'est pourtant un point essentiel. On parle souvent dans le swing conventionnel du retard et de l'énergie à conserver pour la délivrer au moment où elle est utile, cad dans l'impact. Mais on ne parle de ce retard qu'au niveau des mains et du club, et pas au niveau des épaules. Or tenir les épaules pour leur permettre de lacher toute leur énergie dans l'impact est vraiment intéressant. Quant à la manière de le faire, Dan Sh recommande de lancer le DS comme si on allait couper la ligne de jeu à 45° et donc envoyer les balles à 45° à droite. Ne jamais chercher à ramener le haut du corps square à l'impact volontairement, sinon les épaules tournent trop tôt. Le pivot, qui lui aussi ne se déclenchera que très tard redressera ce chemin du club pour lui donner le mouvement correct intérieur-square au bon moment. Ce pivot sera aussi "retardé" car il est impérativement précédé d'un glissement latéral des hanches et n'interviendra que lorsque les hanches ne peuvent pas glisser plus loin. En fait, il sera aussi ressenti comme glissant à 45° de la ligne de jeu, vers la droite de celle-ci. Surtout pas de rotation. Elle se fera mais ne se fera que très tard, quand il n'y a plus moyen de faire autrement, et sera alors aidée par le talon droit qui sera jeté vers la ligne de jeu et permettra à la jambe droite de s'enrouler autour de la jambe gauche. La rotation des hanches se fait donc dans l'impact et pas avant. Donc ici aussi effet retard et conservation d'énergie.


http://www.dailymotion.com/jacques7892/video/x1242w_mov00065_sport

Une sentation bizarre de vouloir envoyer la balle en push.
foot2

_________________
C'est quand il manque quelqu'un qu'on est tous présents.
http://pattenflightgear.wifeo.com/
avatar
Pattenzinc
Modérateur Coachingolf Admin

Masculin
Nombre de messages : 6076
Age : 62
Ville : Peyraud en Ardèche
Index : 1.8
Citation favorite : N'attends pas l'instant parfait, saisis l'instant et rend le parfait ...!
Date d'inscription : 02/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/pattenzinc#video=x4427g

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par Golfy le Mer 7 Mai 2008 - 8:45

Quelques vidéos d'un index +2 (= 2 sous zéro pour les 2 ou 3 qui l'ignoreraient donc erronément parfois appelé -2) qui s'est converti à la filière Dan Shauger.
http://www.golfinstruction.co.nz/index.php?pr=Back_Swing_lesson
avatar
Golfy

Masculin
Nombre de messages : 141
Age : 67
Index : 9.6
Citation favorite : 99% des puts trop courts ne rentrent pas ...
Date d'inscription : 15/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par Golfy le Mer 7 Mai 2008 - 8:54

Pattenzinc a écrit:

http://www.dailymotion.com/jacques7892/video/x1242w_mov00065_sport

Une sentation bizarre de vouloir envoyer la balle en push.
foot2
En effet, mais c'est très payant question de distance. Cette vidéo montre bien que les épaules vont de 4 H à 10 H, et en ne tournant pas. Dès lors le dos reste très longtemps tourné en arrière par rapport à la cible. L'épaule droite qui descend, et la gauche qui monte, dans le plan 4H-10H permet de garder le dos tourné sans se forcer à le garder tourné et évite les problèmes causés par ce "forçage" quand on essaye de le créer artificiellement en tenant consciemment les épaules tournées.
avatar
Golfy

Masculin
Nombre de messages : 141
Age : 67
Index : 9.6
Citation favorite : 99% des puts trop courts ne rentrent pas ...
Date d'inscription : 15/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par Golfy le Mer 7 Mai 2008 - 11:46

Un superbe swing que je viens de poster sur youtube.
Je ne me lasse pas de le regarder depuis que je l'ai.
On y retrouve quelques éléments de Mike Austin. N.B.L'auteur de ce swing ne s'en revenidique pas du tout.
Il s'agit de Jim mclellan qui vend des cassettes/dvd de golf sur internet. Je les ai et elles sont sans intérêt.
Tête immobile, très grand déplacement latéral des hanches, Frappe sur le côté du corps, impression de lancement de la tête de club qui va très vite par rapport aux mouvements lents du corps et des bras, les bras ne descendent pas par eux mêmes et ne sont pas lancés en avant dans le DS, c a d qu'ils ne vont pas plus vite que le corps. Redressement vertical du club après l'impact.
Téléchargez cette vidéo (elle se trouvera dans les Fichiers Internet Temporaires) et passez-la en boucle continue dans votre lecteur de vidéo local. C'est beau à regarder.
http://www.youtube.com/v/7wblJfIpgqQ
avatar
Golfy

Masculin
Nombre de messages : 141
Age : 67
Index : 9.6
Citation favorite : 99% des puts trop courts ne rentrent pas ...
Date d'inscription : 15/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par Pattenzinc le Mer 7 Mai 2008 - 13:27

La même un peu plus longue:





foot2

_________________
C'est quand il manque quelqu'un qu'on est tous présents.
http://pattenflightgear.wifeo.com/
avatar
Pattenzinc
Modérateur Coachingolf Admin

Masculin
Nombre de messages : 6076
Age : 62
Ville : Peyraud en Ardèche
Index : 1.8
Citation favorite : N'attends pas l'instant parfait, saisis l'instant et rend le parfait ...!
Date d'inscription : 02/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/pattenzinc#video=x4427g

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par Golfy le Mer 7 Mai 2008 - 14:28

Pattenzinc a écrit:La même un peu plus longue:





foot2
Super boulot Pattenzinc cling . Pattenzinc, le ralentisseur de swing. J'espère que ce n'est pas ta spécialité sur le terrain...
avatar
Golfy

Masculin
Nombre de messages : 141
Age : 67
Index : 9.6
Citation favorite : 99% des puts trop courts ne rentrent pas ...
Date d'inscription : 15/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par Pattenzinc le Mer 7 Mai 2008 - 14:46

Je fais pêter les chronos en voiturette lolll lolll

Gaaaaaz!

foot2

_________________
C'est quand il manque quelqu'un qu'on est tous présents.
http://pattenflightgear.wifeo.com/
avatar
Pattenzinc
Modérateur Coachingolf Admin

Masculin
Nombre de messages : 6076
Age : 62
Ville : Peyraud en Ardèche
Index : 1.8
Citation favorite : N'attends pas l'instant parfait, saisis l'instant et rend le parfait ...!
Date d'inscription : 02/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/pattenzinc#video=x4427g

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par Laurent Jockschies le Mer 7 Mai 2008 - 14:46

Sinon ce sont les muscles faibles du haut du corps qui prennent le pas sur les puissants muscles
hein3 hein4
Lesquels ?

_________________
Laurent Jockschies
Administrateur Forum - Pro
Académie PuttingZone France
www.lj-golf-academie.com
avatar
Laurent Jockschies

Masculin
Nombre de messages : 8004
Age : 46
Ville : PARIS
Index : Pro
Citation favorite : Be up !
Date d'inscription : 12/11/2004

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lj-golf-academie.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par Laurent Jockschies le Mer 7 Mai 2008 - 14:52

Dan Shauger insiste aussi sur l'allongement et le retrécissement des muscles sur les côtés du corps, entre les aisselles et les hanches. Ce sont des muscles puissants qui sont utilisés au BS et au DS. Dans le DS, ceux de droite tirent les hanches vers les aisselles pendant que ceux de gauche s'allongent, à l'inverse de ce qui se passe au BS.
C'était l'essentiel de l'intervention de Thomas Dang lors de son stage. (contraction du carré des lombes)

_________________
Laurent Jockschies
Administrateur Forum - Pro
Académie PuttingZone France
www.lj-golf-academie.com
avatar
Laurent Jockschies

Masculin
Nombre de messages : 8004
Age : 46
Ville : PARIS
Index : Pro
Citation favorite : Be up !
Date d'inscription : 12/11/2004

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lj-golf-academie.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par Invité le Mer 7 Mai 2008 - 18:46

Il y a beaucoup de points communs entre ce que dit Dan Shauger, Thomas Dang et Mike Austin lui même mais il y a un truc qui ne passe pas c'est le geste de flipping des mains préconisé par Dan, mouvement que Mike Austin n' a jamais fait. Il y a un autre truc qui me chagrine c'est d'en faire un swing complètement différent voir opposé à un swing classique ou moderne. L'option technique choisei par Mike Austin c'est de lancer la tête de club et on utilise aussi les bras et les mains. Un corps aussi fort soit-il n'envoie pas une balle à 471 m.
Mettez une balle dans un bunker, serrez le grip de la main gauche et pliez votre bras droit puis lancez la tete de club juste devant la balle et vous serz étonné de la distance parcourue avec un minimum d'intervention du corps.

rea

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par Golfy le Mer 7 Mai 2008 - 21:27

Laurent Jockschies a écrit:
Sinon ce sont les muscles faibles du haut du corps qui prennent le pas sur les puissants muscles
hein3 hein4
Lesquels ?
des jambes et du bas du corps, reliés au seul point d'apui que l'on a : le sol.
On s'en rendrait compte si on essayait de swinguer en étant pendu par un fil, sans contact avec le sol : le corps tournerait en sens contraire du swing, sans pouvoir donner aucune énergie à la balle. Tout comme un hélicoptère tournerait sur lui-même en sens contraire du rotor si le rotor de queue ne l'en empêchait pas.
Je me souviens d'une anectdote de 2 champions de tennis de table qui faisaient une exhibition dans un théatre. On avait disposé la table sur un tapis. Ce seul fait les empêchait de faire franchir le filet par la balle. Une fois le tapis ôté, plus de problèmes. Action-réaction : la balle, aussi légère qu'elle soit, arrivait à suffisament enfoncer la table dans le tapis à chaque rebond, de manière infinitésimale mais suffisante pour en amortir son rebondissement.
avatar
Golfy

Masculin
Nombre de messages : 141
Age : 67
Index : 9.6
Citation favorite : 99% des puts trop courts ne rentrent pas ...
Date d'inscription : 15/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par Golfy le Mer 7 Mai 2008 - 21:43

Rea a écrit:Il y a beaucoup de points communs entre ce que dit Dan Shauger, Thomas Dang et Mike Austin lui même mais il y a un truc qui ne passe pas c'est le geste de flipping des mains préconisé par Dan, mouvement que Mike Austin n' a jamais fait. Il y a un autre truc qui me chagrine c'est d'en faire un swing complètement différent voir opposé à un swing classique ou moderne. L'option technique choisei par Mike Austin c'est de lancer la tête de club et on utilise aussi les bras et les mains. Un corps aussi fort soit-il n'envoie pas une balle à 471 m.
Mettez une balle dans un bunker, serrez le grip de la main gauche et pliez votre bras droit puis lancez la tete de club juste devant la balle et vous serz étonné de la distance parcourue avec un minimum d'intervention du corps.

rea
Ce n'est pas à proprement parler un flipping dans le sens où ce mot est employé dans le swing traditionnel. Le poignet est bombé avant l'impact, le club est encore un peu incliné dans l'impact (tête en arrière du grip), et la libération de la tête, sur la grande charnière horizontale du poignet prend place juste après l'impact, en accélérant la tête de club. C'est exactement ce que montre Mike Dunaway dans le dvd MA-MD, quand il frappe à l'aide de sa main en libérant sont poignet et en montrant que s'il tenait son poignet raide il aurait infiniment moins de puissance et ne causerait pas grand dommage à la personne qu'il frapperait. Voir le dvd Mike Austin-Mike Dunaway.
Ben Hogan préconisait comme un impératif majeur et impératif de bomber son poignet avant l'impact (voir son livre). Comme le souligne Dan Shauger, il n'est mentionné nulle part, ni par Ben Hogan ni par personne, que ce poignet doit rester bombé après l'impact. Il n'est peut-être dès lors pas abusif d'en déduire que Ben Hogan avait un type de release à la Mike Dunaway ou Dan Shauger.
Mais tu as raison, ce swing est comme tu dis "complètement différent voir opposé à un swing classique ou moderne".
avatar
Golfy

Masculin
Nombre de messages : 141
Age : 67
Index : 9.6
Citation favorite : 99% des puts trop courts ne rentrent pas ...
Date d'inscription : 15/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par Laurent Jockschies le Jeu 8 Mai 2008 - 6:51

Je n'arrive plus à suivre... et je fais des efforts, je lis tous les jours. Du reste, bravo à toi Golfy de nous faire partager ta science de ce swing, c'est hyper intéressant (techniquement) mais j'ai quand même du mal à comprendre ce qui justifie certaines des techniques de ce swing sur le plan biomécanique.

Les zones d'ombres pour moi :
-je n'ai pas ma réponse sur les muscles ou groupes musculaires du haut du corps
-je ne saisi absolument pas l'intérêt de ce mouvement de "flipping" des poignets ; si on peut admettre un intérêt (théorique !) sur le maintien square de la tête de club à l'impact, je ne parviens pas à comprendre comment cela est possible physiquement car dès que le poignet fonctionne dans cet axe, il est impossible de serrer les doigts de façon optimale et donc de transmettre une puissance à l'impact. Je n'imagine même pas un débutant pouvoir découvrir le swing avec ce mouvement qui empêche tout maintien. Ou alors, je n'ai rien compris à la description faite de ce mouvement.
-je ne vois aucun mouvement de la sorte chez MA et le forward press de MD n'a rien à voir avec ce mouvement des poignets de DS, tout comme il n'y a rien à voir entre la position à l'impact du poignet gauche de Ben Hogan (légèrement convexe) et le mouvement de DS (légèrement concave).

_________________
Laurent Jockschies
Administrateur Forum - Pro
Académie PuttingZone France
www.lj-golf-academie.com
avatar
Laurent Jockschies

Masculin
Nombre de messages : 8004
Age : 46
Ville : PARIS
Index : Pro
Citation favorite : Be up !
Date d'inscription : 12/11/2004

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lj-golf-academie.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par cactus le Jeu 8 Mai 2008 - 7:52

Rea a écrit: Il y a un autre truc qui me chagrine c'est d'en faire un swing complètement différent voir opposé à un swing classique ou moderne.
rea


Pour moi, il me semble complètement différent à ce qui m'a enseigné depuis 6 ans! Bien ou mal je ne veux pas juger

- Stance plutôt étroit, même au drive,
- Pas de flexion des genoux, seul le tronc se penche au partir des hanches
- Le grip moins fort et non armé
- Le début du BS avec une rotation des poignets, sans armement traditionnel, pour avoir la face toujours square (cad en position très fermée dans le swing traditionnel).
- Pas commencer le BS sur une ligne droite en arrière ( la balle à 30 cm qu'il fallait poussée avec la tête du club)
- Pas de rotation volontaire des hanches (un simple déplacement vers la droite) et des épaules au BS
- Double pivots
- Début du DS par le déplacement vers la cible de la hanche gauche, basculement des épaules en les gardant fermées, c'est l'élan du swing qui va les faire tournée, la base du cou étant l'axe du swing.
- La main gauche positionnée à 90° par rapport à l'avant-bras va revenir face à la cible sans recouvrir la main gauche (même si MT dit que cela n'existe pas, c'est pourtant enseigné)
- La ligne de swing à 45°
- Le côté droit a un rôle important, c'est lui qui revient dans la balle. On me demandait avant de faire un DS surtout avec le côté gauche, le côté droit devait suivre...

Pour moi c'est une approche nouvelle avec laquelle j'ai d'excellentes sentations et totalement différentes de celles d'avant. Je sens que j'obtiendrai des résultats, avec quand même du travail, mais je suis prêt. Ca commence à porter ces fruits, des balles plus droites et plus hautes avec moins d'effort, beaucoup plus régulier sur les fairways. Le drive également c'est amélioré. Vous comprenez pourquoi, j'en suis à l'heure actuelle un ardent défenseur

Certains pourront penser que c'est psychologique, sans doute un peu, que je m'investi beaucoup plus, sûrement du fait de ma remotivation et des résultats non négligeables obtenus en seulement un mois.

Malgré tout, il faut bien reconnaître que... cette technique, swing, approche, méthode, etc ...donnons lui le nom que l'on veut, pour moi ce sera le MA swing (rendons à César....) a redonné goût des fairways à une grosse poignée de golfeurs, et rien que ça, c'est super.

Maintenant, je conçois que le MA swing ne fasse pas l'unanimité et que certains se sentent plus à l'aise avec le swing classique, heureusement qu'il existe de la diversité aussi dans le golf.

Vraiment un très grand merci à Golfy et aux autres ( MA fan) pour toutes les explications qu'il nous donnent et au temps qu'ils doivent passer pour nous faire découvrir et partager le MA swing.

C'est sympa aussi que d'autres intervenants viennent donner leur avis ( + ou -), tout ce débat ne peut que nous faire avancer.
avatar
cactus

Masculin
Nombre de messages : 54
Age : 68
Ville : DOM-TOM
Index : 17.6
Citation favorite : Plus je m'entraîne au practice, plus j'ai de chance sur le parcours.
Date d'inscription : 26/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par cactus le Jeu 8 Mai 2008 - 8:12

Laurent Jockschies a écrit:Je n'arrive plus à suivre... et je fais des efforts, je lis tous les jours. Du reste, bravo à toi Golfy de nous faire partager ta science de ce swing, c'est hyper intéressant (techniquement) mais j'ai quand même du mal à comprendre ce qui justifie certaines des techniques de ce swing sur le plan biomécanique.

-je ne saisi absolument pas l'intérêt de ce mouvement de "flipping" des poignets ; si on peut admettre un intérêt (théorique !) sur le maintien square de la tête de club à l'impact, je ne parviens pas à comprendre comment cela est possible physiquement car dès que le poignet fonctionne dans cet axe, il est impossible de serrer les doigts de façon optimale et donc de transmettre une puissance à l'impact. Je n'imagine même pas un débutant pouvoir découvrir le swing avec ce mouvement qui empêche tout maintien. Ou alors, je n'ai rien compris à la description faite de ce mouvement.
-je ne vois aucun mouvement de la sorte chez MA et le forward press de MD n'a rien à voir avec ce mouvement des poignets de DS, tout comme il n'y a rien à voir entre la position à l'impact du poignet gauche de Ben Hogan (légèrement convexe) et le mouvement de DS (légèrement concave).

Ne voulant pas intervernir à la place de Golfy, il me semble toutefois que MD l'explique dans le DVD en montrant le trajet supplémentaire (donc vitesse) accomplit par la tête du club rien qu'avec ce mouvement.
Il se peut qu'en apprenant directement le MA swing on n'obtienne pas de bons résultats avec un débutant (je ne sais pas s'il y a des exemples), mais pour ma part, je regrette qu'on ne me l'est pas proposé avant pour, au moins, pouvoir faire un choix et ne pas s'obstiner à me faire faire des choses que je ne pouvais pas exécuter en me proposant aucune alternative (c'est comme ça et pas autrement), tous les profs n'ont pas ton ouverture d'esprit LJ, d'ailleurs ont-ils envie de se remettre sur les bancs?
avatar
cactus

Masculin
Nombre de messages : 54
Age : 68
Ville : DOM-TOM
Index : 17.6
Citation favorite : Plus je m'entraîne au practice, plus j'ai de chance sur le parcours.
Date d'inscription : 26/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par Golfy le Jeu 8 Mai 2008 - 9:40

Laurent Jockschies a écrit:Je n'arrive plus à suivre... et je fais des efforts, je lis tous les jours. Du reste, bravo à toi Golfy de nous faire partager ta science de ce swing, c'est hyper intéressant (techniquement) mais j'ai quand même du mal à comprendre ce qui justifie certaines des techniques de ce swing sur le plan biomécanique.

Les zones d'ombres pour moi :
-je n'ai pas ma réponse sur les muscles ou groupes musculaires du haut du corps
-je ne saisi absolument pas l'intérêt de ce mouvement de "flipping" des poignets ; si on peut admettre un intérêt (théorique !) sur le maintien square de la tête de club à l'impact, je ne parviens pas à comprendre comment cela est possible physiquement car dès que le poignet fonctionne dans cet axe, il est impossible de serrer les doigts de façon optimale et donc de transmettre une puissance à l'impact. Je n'imagine même pas un débutant pouvoir découvrir le swing avec ce mouvement qui empêche tout maintien. Ou alors, je n'ai rien compris à la description faite de ce mouvement.
-je ne vois aucun mouvement de la sorte chez MA et le forward press de MD n'a rien à voir avec ce mouvement des poignets de DS, tout comme il n'y a rien à voir entre la position à l'impact du poignet gauche de Ben Hogan (légèrement convexe) et le mouvement de DS (légèrement concave).
Merci Laurent pour tes encouragements.
A propos des muscles "faibles" du haut du corps, par comparaison à ceux du bas (les jambes), c'est évidemment relatif des uns par rapport aux autres. Je reprends une phrase de Mike Austin, citée par Philip Reed dans son livre consacré à Mike Austin "In search of the Greatest Golf Swing", à la page 17 : "He called the legs the 'power" of the golf swing and the wrists the 'accelerators.' "

A propos de ta remarque qu'il est impossible de serrer les doigts de la main gauche dans ce type de release et donc de transmettre une puissance à l'impact, il faut tenir compte que dans ce swing, la puissance (plutôt vitesse) est générée par la main droite, qui passe entre la main gauche et la balle dans l'impact. Le poignet gauche n'étant plus qu'une charnière bien huilée.

A propos des difficultés que les débutants auraient, Dan Sh prétend que ce swing est d'autant plus facile à pratiquer que l'on a moins de passé golfique. Il est vrai que quand on demande à un pur novice de taper une balle, sans lui donner aucune instruction, il fera naturellement ce type de release.

Tu parles du forward press de MD. Je suppose que tu fais référence à ma réponse d'hier à Rea. Je ne parlais pas du forward press mais d'un autre chapitre du DVD où Mike Dunaway montre que s'il frappait une personne avec le dos de sa main gauche, en tenant son poignet solide, il ne lui causerait pas grand dommage alors que s'il laissait son poignet souple s'articuler précisément sur la grande charnière horizontale, il lui ferait vraiment très mal.

A propos du poignet gauche bombé de Ben Hogan, la position pré-impact des 2 swings est pourtant similaire. Tous deux ont le poignet gauche convexe avant l'impact. On entend bien convexe du côté de l'avant bras correspondant au dos de la main. Donc le poignet est en avant vers la cible par rapport au dos de la main gauche juste avant l'impact. Dans l'impact, chez les deux, le poignet gauche sera pratiquement en ligne avec le bras gauche. Et chez Dan Sh, il ne deviendra concave que juste après l'impact car on ne fait pas tourner le club sur lui-même en laissant la face de club se refermer, ou en tout cas très peu. N'oublions pas que le shaft se déplace dans un cône très épaté, puisque l'angle entre le club et le bras gauche déterminé à l'adresse (l'angle situé dans le plan vertical) n'est pas altéré tout au long du swing et c'est lui qui détermine ce cône.
avatar
Golfy

Masculin
Nombre de messages : 141
Age : 67
Index : 9.6
Citation favorite : 99% des puts trop courts ne rentrent pas ...
Date d'inscription : 15/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par Minor swing le Jeu 8 Mai 2008 - 10:46

cactus a écrit:
- La main gauche positionnée à 90° par rapport à l'avant-bras va revenir face à la cible sans recouvrir la main gauche (même si MT dit que cela n'existe pas, c'est pourtant enseigné)

Comment voulez-vous qu'on vous comprenne?

_________________
Directeur Général du groupe MINORETTE
http://jungolf.blogspot.com




avatar
Minor swing
Modérateur Principal Coachingolf

Masculin
Nombre de messages : 11717
Age : 100
Ville : Plessis-Robinson
Index : 23 la baisse se fera avec celle du chômage
Citation favorite : ah ?
Date d'inscription : 19/01/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://http://jungolf.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par Invité le Jeu 8 Mai 2008 - 10:56

Minor swing a écrit:
cactus a écrit:
- La main gauche positionnée à 90° par rapport à l'avant-bras va revenir face à la cible sans recouvrir la main gauche (même si MT dit que cela n'existe pas, c'est pourtant enseigné)

Comment voulez-vous qu'on vous comprenne?

je pensais que le MA swing version TD pouvait être compliqué mais en fait c'est très simple par rapport à celle de DS et je ne mentionne même pas la version MD.

rea

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par Invité le Jeu 8 Mai 2008 - 10:58

Minor swing a écrit:
cactus a écrit:
- La main gauche positionnée à 90° par rapport à l'avant-bras va revenir face à la cible sans recouvrir la main gauche (même si MT dit que cela n'existe pas, c'est pourtant enseigné)

Comment voulez-vous qu'on vous comprenne?

Je pense que Cactus voulait dire "la main droite positionnée à 90° ...... sans recouvrir la main gauche"

Enfin, j'espère que c'est ça, sinon j'ai plus qu'à relire le post depuis le début lolll

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par biggolf17 le Jeu 8 Mai 2008 - 11:08

Minor swing a écrit:
cactus a écrit:
- La main gauche positionnée à 90° par rapport à l'avant-bras va revenir face à la cible sans recouvrir la main gauche (même si MT dit que cela n'existe pas, c'est pourtant enseigné)

Comment voulez-vous qu'on vous comprenne?

Arthurion a écrit:Je pense que Cactus voulait dire "la main droite positionnée à 90° ...... sans recouvrir la main gauche"

Enfin, j'espère que c'est ça, sinon j'ai plus qu'à relire le post depuis le début lolll

Je le pense aussi. lolll
avatar
biggolf17

Masculin
Nombre de messages : 2667
Age : 73
Ville : La Rochelle
Index : 15.8
Citation favorite : La passion c'est le sel de la vie.
Date d'inscription : 08/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://a-piquefesse-et-ailleurs.golf-et-plus.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par Golfy le Jeu 8 Mai 2008 - 12:00

cactus a écrit:
Rea a écrit: Il y a un autre truc qui me chagrine c'est d'en faire un swing complètement différent voir opposé à un swing classique ou moderne.
rea


Pour moi, il me semble complètement différent à ce qui m'a enseigné depuis 6 ans! Bien ou mal je ne veux pas juger

- Stance plutôt étroit, même au drive,
- Pas de flexion des genoux, seul le tronc se penche au partir des hanches
- Le grip moins fort et non armé
- Le début du BS avec une rotation des poignets, sans armement traditionnel, pour avoir la face toujours square (cad en position très fermée dans le swing traditionnel).
- Pas commencer le BS sur une ligne droite en arrière ( la balle à 30 cm qu'il fallait poussée avec la tête du club)
- Pas de rotation volontaire des hanches (un simple déplacement vers la droite) et des épaules au BS
- Double pivots
- Début du DS par le déplacement vers la cible de la hanche gauche, basculement des épaules en les gardant fermées, c'est l'élan du swing qui va les faire tournée, la base du cou étant l'axe du swing.
- La main gauche positionnée à 90° par rapport à l'avant-bras va revenir face à la cible sans recouvrir la main gauche (même si MT dit que cela n'existe pas, c'est pourtant enseigné)
- La ligne de swing à 45°
- Le côté droit a un rôle important, c'est lui qui revient dans la balle. On me demandait avant de faire un DS surtout avec le côté gauche, le côté droit devait suivre...

Pour moi c'est une approche nouvelle avec laquelle j'ai d'excellentes sentations et totalement différentes de celles d'avant. Je sens que j'obtiendrai des résultats, avec quand même du travail, mais je suis prêt. Ca commence à porter ces fruits, des balles plus droites et plus hautes avec moins d'effort, beaucoup plus régulier sur les fairways. Le drive également c'est amélioré. Vous comprenez pourquoi, j'en suis à l'heure actuelle un ardent défenseur

Certains pourront penser que c'est psychologique, sans doute un peu, que je m'investi beaucoup plus, sûrement du fait de ma remotivation et des résultats non négligeables obtenus en seulement un mois.

Malgré tout, il faut bien reconnaître que... cette technique, swing, approche, méthode, etc ...donnons lui le nom que l'on veut, pour moi ce sera le MA swing (rendons à César....) a redonné goût des fairways à une grosse poignée de golfeurs, et rien que ça, c'est super.

Maintenant, je conçois que le MA swing ne fasse pas l'unanimité et que certains se sentent plus à l'aise avec le swing classique, heureusement qu'il existe de la diversité aussi dans le golf.

Vraiment un très grand merci à Golfy et aux autres ( MA fan) pour toutes les explications qu'il nous donnent et au temps qu'ils doivent passer pour nous faire découvrir et partager le MA swing.

C'est sympa aussi que d'autres intervenants viennent donner leur avis ( + ou -), tout ce débat ne peut que nous faire avancer.
Tu as dans l'ensemble fait un très bon résumé sur quelques uns des points clé de ce swing. Tu en a omis d'autres très importants, comme par ex le maintien de l'enroulement du haut du corps sur le bas est mainenu jusqu'àpres l'impact. La frappe se fait quand le club est sur le côté droit du corps, en face de la hanche droite. Au sommet du BS, l'avant-bras droit est vertical au dessus du coude droit. la tête de club est lancée depuis le sommet et l'alignement bras gauche-club est rattrappé à l'impact. Le bras gauche ne descend pas et reste collé à la poitrine, formant un chiffre 7 par rapport à la ligne des épaules. C'est le pivot et l'inclinaison du bas de la colonne vers l'objectif qui le descend etc. Voir la vidéo de Pattenzinc postée hier à ce sujet : http://www.dailymotion.com/jacques7892/video/x1242w_mov00065_sport


Si, il y a une légère flexion des genoux. En fait, à l'adresse, genou gauche allongé (pas bloqué), et genou droit légèrement fléchi vers l'intérieur, pour incliner la colonne à droite à partir des articulation des fémurs au bassin de manière à ce que la main droite se positionne sous la gauche sur le grip. Au BS, inversion : la jambe gauche s'allonge et la droite se plie en avant, ou plutôt en oblique vers la balle. Mike Austin lui recommande 60% à D et 40% à G à l'adresse, puis forward press et en même temps inversion du poids vers la G puis rebond de nouveau vers la droite pour retransfert du poids vers la droite.
avatar
Golfy

Masculin
Nombre de messages : 141
Age : 67
Index : 9.6
Citation favorite : 99% des puts trop courts ne rentrent pas ...
Date d'inscription : 15/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par osteo le Jeu 8 Mai 2008 - 14:49

je crois que le problème dans la conception du swing de shauger
est qu'il ne tient pas compte de la conformation des clubs de golf.
la téte étant excentrée du shaft il y a une composante rotatoire
qui doit etre anhilée à l'impact et post impact si l'on veut juste faire un
mouvement de flexion-extension des poignets.
si on met les mains face à face l'une contre l'autre et que l'on fait une ext du poignet gauche et donc une flexion du poignet droit
l'ext s'accompagne d'une petite pronation automatique et la flexion d'une légère supination donc on est à l'opposé de ce que réclame le mouvement naturel du club
perso je pense que c'est ce qui me bloque au delà du fer 5
avatar
osteo

Masculin
Nombre de messages : 596
Age : 48
Index : 5
Date d'inscription : 10/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par cactus le Jeu 8 Mai 2008 - 15:40

Arthurion a écrit:
Minor swing a écrit:
cactus a écrit:
- La main gauche positionnée à 90° par rapport à l'avant-bras va revenir face à la cible sans recouvrir la main gauche (même si MT dit que cela n'existe pas, c'est pourtant enseigné)

Comment voulez-vous qu'on vous comprenne?

Je pense que Cactus voulait dire "la main droite positionnée à 90° ...... sans recouvrir la main gauche"

Enfin, j'espère que c'est ça, sinon j'ai plus qu'à relire le post depuis le début lolll

Merci Arthurion pour cette bouée de sauvetage, je coulais dans mes explications, mais c'est vrai quand on part sur une idée on la suit très souvent que pour soi, mille excuses hein2 .

Dans le MA swing, si j'ai bien compris, la main droite, au sommet du BS, est positionnée la paume vers le ciel donc fait un angle de 90° avec l'avant bras qui lui est vertical. Au DS elle revient "fouetter" la balle, mais reste, à la fin du DS, sous la main gauche, elle ne doit pas la recouvrir comme il est enseigné par la plupart des pro que j'ai rencontré même si MT dit qu'il ne faut pas le faire volontairement "Ca n'existe pas", mais ça ne veut pas dire grand chose car ce swing est vraiment différent CQFD.

Je pense qu'il ne faut pas le comparer et surtout pas l'opposer à un autre, c'est pour ça que Golfy dit qu'il faut le prendre dans son intégrité, je m'aperçois qu'il a raison, parce que dès que mes anciens reflexes reviennent, c'est pas bon du tout .

Je rentre tout juste d'un 18 trous avec mon épouse ; tous les drives sur le fairway (220-240m) des bons deuxièmes coup (encore trop qui partent à gauche quand je ne pense pas à revenir dos à la cible et à garder le bras gauche contre la poitrine) yes

C'est vrai que ça peut paraître compliqué, tout simplement parce que Golfy donne beaucoup d'explications en répondant à toutes nos interrogations et que nous ne l'interpretons pas toujours très bien, la preuve. Tout swing de golf décrit dans les moindres détails doit paraître compliqué à un débutant, rappelez-vous quand la première fois vous avez tenu un club dans les mains.
Je pense que, par la suite, ce ne sera qu'une suite de sensations pour réaliser ce swing, enfin j'espère un jour oublier la technique et ne penser qu'à la cible.
avatar
cactus

Masculin
Nombre de messages : 54
Age : 68
Ville : DOM-TOM
Index : 17.6
Citation favorite : Plus je m'entraîne au practice, plus j'ai de chance sur le parcours.
Date d'inscription : 26/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par stikidu le Jeu 8 Mai 2008 - 16:40

Golfy a écrit:[quote

A propos des difficultés que les débutants auraient, Dan Sh prétend que ce swing est d'autant plus facile à pratiquer que l'on a moins de passé golfique. Il est vrai que quand on demande à un pur novice de taper une balle, sans lui donner aucune instruction, il fera naturellement ce type de release.

.

et j'en suis la preuve vivante . je me souviens qu'a mes debut (21 mois) j'avais plus de facilité avec les petites fers car sans le savoir
je gardais le club square pendant tous le bs cela me semblait normal. c'est donc naturellement vers le MA swing que je me suis tourné
quand j'en ai decouvert l'existence . parcours austinien classique, le cd , mike dunaway , le forum et thomas dang , rea, MA fan , .tous m'ont beaucoup apporté , mais j'avais du mal a faire la synthèse .
puis enfin achat de "how to kill the ball " et la révélation dan saugher qui comme le dit golfy a le mérite
de tout mettre dans l'ordre avec moult détails . on a la, une vraie méthode avec des réponses a toutes les questions
que inévitablement ont est amenées a se posées dans une telle demarche.
avatar
stikidu

Masculin
Nombre de messages : 70
Age : 52
Ville : calvi
Index : 17.3
Citation favorite : Quand on veut fortement et constamment on y arrive toujours . Napoleon
Date d'inscription : 29/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par Golfy le Jeu 8 Mai 2008 - 21:20

Minor swing a écrit:
cactus a écrit:
- La main gauche positionnée à 90° par rapport à l'avant-bras va revenir face à la cible sans recouvrir la main gauche (même si MT dit que cela n'existe pas, c'est pourtant enseigné)

Comment voulez-vous qu'on vous comprenne?
Cela a pourtant été explicité en détails précédemment. lol!
avatar
Golfy

Masculin
Nombre de messages : 141
Age : 67
Index : 9.6
Citation favorite : 99% des puts trop courts ne rentrent pas ...
Date d'inscription : 15/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par Golfy le Jeu 8 Mai 2008 - 21:59

osteo a écrit:je crois que le problème dans la conception du swing de shauger
est qu'il ne tient pas compte de la conformation des clubs de golf.
la téte étant excentrée du shaft il y a une composante rotatoire
qui doit etre anhilée à l'impact et post impact si l'on veut juste faire un
mouvement de flexion-extension des poignets.
si on met les mains face à face l'une contre l'autre et que l'on fait une ext du poignet gauche et donc une flexion du poignet droit
l'ext s'accompagne d'une petite pronation automatique et la flexion d'une légère supination donc on est à l'opposé de ce que réclame le mouvement naturel du club
perso je pense que c'est ce qui me bloque au delà du fer 5
Shauger se base précisément sur la conception des clubs de golf. Le club est conçu pour former un angle avec le bras gauche à l'adresse lorsque la tête du club repose sur le sol. La conservation de cet angle tout au long du swing est ce qui fait se déplacer le club sur les parois d'un cône imaginaire épaté. C'est effectivement une façon de considérer qu'il respecte le design des clubs.

Garder la tête square tout au long de la zone d'impact, plutôt que d'espérer qu'elle soit square dans le temps infinitésimal de l'impact lorsque le club tourne sur lui-même dans le swing conventionnel est aussi très logique. J'avais cité Shauger plus haut, lorsqu'il dit qu'un mouvement rotatoire d'un instrument de frappe dans l'impact avait peut-être tout son sens au Base-Ball par ex, dont la batte est ronde, mais qu'il était illogique avec un club de golf dont la surface de frappe est platte car elle ne sera square qu'une micro fraction de seconde et cela exige un timing d'une précision diabolique et une position de balle précise au milimètre. La moindre baisse de forme ou le plus petit défaut de coordination et on peut vite s'écarter de la positon square de la lame dans l'impact, avec toutes les conséquences que nous connaissons tous, même les meilleurs. Cette coordination exige par ailleurs un entraînement constant pour être si pas maîtrisée, du moins pas trop hazardeuse.

On se retrouve souvent avec cette technique de rotation de la tête de club dans l'impact dans du "hit and hope" plutôt que dans la situation d'un joueur de billard. On n'imagine pas un joueur de ping-pong faisant violemment tourner sa raquette sur elle-même au moment de la frappe. Il la déplace dans la direction de sa ligne de jeu sans lui faire faire une rotation de près de 180° sur elle-même. Ou bien, essayons de putter, pour voir, en faisant tourner la face du putter rapidement sur elle-même dans l'impact. Je ne crois pas que nous allons conserver cette technique très longtemps, sauf si l'on joue à "qui perd gagne".
Pourtant c'est ce que nous faisons au golf en faisant tourner la pointe de la tête de club par rapport au hosel dans l'impact du swing conventionnel, ainsi que le préconise par ex Ernie Els dans son livre. C'est aussi pourquoi on voit parfois Ernie Els dans les bois, même dans des endroits qui n'avaient pas été prévus par les organisateurs du tournoi tellement ils étaient éloignés, ce qui lui a même fait bénéficier un jour d'un free drop. C'était au Masters si je me souviens bien, il y a 3 ou 4 ans.
avatar
Golfy

Masculin
Nombre de messages : 141
Age : 67
Index : 9.6
Citation favorite : 99% des puts trop courts ne rentrent pas ...
Date d'inscription : 15/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par Laurent Jockschies le Jeu 8 Mai 2008 - 22:43

Réponse à Golfy :
Je comprends bien tout cela, mais cela ne me satisfait pas. Je suis assez partisant (à titre personnel) d'une filière dont le but est de "lancer" la tête de club, principalement pour des raisons de facilité et de logique d'apprentissage, j'en ai déjà parlé sur le forum. Le plus amusant, c'est que je n'ai reçu qu'une seule leçon lorsque j'étais amateur, j'avais 14 ans, et c'était de la part d'un ancien assistant de Mike Austin... J'ai raconté cette anectode et d'autres assez longuement lors des premiers posts sur Mike Austin ici sur le forum. J'ai aussi assisté Thomas Dang durant 4 jours ce qui m'a permis un "retour aux sources" fort intéressant (rapport à la "leçon" que j'avais reçu à 14 ans). Enfin, en tant qu'assistant de Gary Wiren, champion de Long Drive et ancien entraîneur de l'USPGA, j'ai passé beaucoup de temps à étudier les différentes sources de puissance au golf. Eh bien ce mouvement de "flipping" des poignets, je ne le saisis toujours pas dans la version Dan Shauger qui pour moi n'est pas celle de Mike Austin.

Mais bon, peu importe, l'important c'est que chacun trouve sa voie, si celle-ci est source de progrès pour certains, c'est formidable car c'est l'essentiel !

cii

_________________
Laurent Jockschies
Administrateur Forum - Pro
Académie PuttingZone France
www.lj-golf-academie.com
avatar
Laurent Jockschies

Masculin
Nombre de messages : 8004
Age : 46
Ville : PARIS
Index : Pro
Citation favorite : Be up !
Date d'inscription : 12/11/2004

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lj-golf-academie.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par Golfy le Ven 9 Mai 2008 - 1:04

Réflexions d'un golfeur ayant pris des leçons auprès de Mike Austin en personne et auprès de Dan Shauger et comparaison :
http://www.activegolf.com/forums/tm.aspx?m=2330674
avatar
Golfy

Masculin
Nombre de messages : 141
Age : 67
Index : 9.6
Citation favorite : 99% des puts trop courts ne rentrent pas ...
Date d'inscription : 15/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par Laurent Jockschies le Ven 9 Mai 2008 - 6:21

Tiens il n'y a pas LJ dans le comparatif ?
sors

_________________
Laurent Jockschies
Administrateur Forum - Pro
Académie PuttingZone France
www.lj-golf-academie.com
avatar
Laurent Jockschies

Masculin
Nombre de messages : 8004
Age : 46
Ville : PARIS
Index : Pro
Citation favorite : Be up !
Date d'inscription : 12/11/2004

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lj-golf-academie.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par Invité le Ven 9 Mai 2008 - 16:48

Aujourd'hui j'ai refait l'exercice du cône sur 30 balles (environ) et j'ai poursuivi par des pleins coups du SW au Driver.

Les + thumleft :
- record au SW et PW avec respectivement 75 et 100 m
- très peu de coup en fade ou slice (ce qui est mon plus gros défaut d'habitude)

Les - Thumb down :
- plusieurs balles très à gauche
- au carry, je suis presque aussi long avec un fer7 qu'avec un fer5
- il m'a fallu 5 ou 6 balles d'adaptation pour réussir à taper un drive droit

Autres points :
- la trajectoire des balles est assez haute
- la visualisation au DS d'un chemin de club à 45° par rapport à la ligne de jeu est essentiel pour taper droit. Je pense que cela me permet de retarder ma rotation du corps jusqu'à la frappe. En cas d'oubli de cette "clé" la sanction est immédiate avec un coup qui part très à gauche
- j'ai encore beaucoup de mal à garder la tête fixe alors si vous avez une astuce à partager je suis preneur.
- je ne suis pas encore constant sur les longueurs de balles et je pense que cela est du à plus ou moins de relâchement au niveau de mon grip et du flipping des poignets.

Je remets ça demain et après-demain en espérant que j'ai les mêmes bonnes sensations qu'aujourd'hui.

A suivre ...

PS : Def, ta démonstration du finish avec la main gauche uniquement a été une révélation. mercii

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par Laurent Jockschies le Ven 9 Mai 2008 - 18:23

J'ai testé aujourd'hui ce swing, après avoir lu, relu, re-relu vos proses techniques... J'ai fait l'exercice du "cône", j'ai appliqué le flipping des poignets...
Encore une fois, cela marche, ni mieux ni moins bien, avec cependant une tendance à des trajectoires en régulières en léger draw et plus hautes (vu le flipping des poignets c'est normal !). Donc légère perte de distance qui peut sans doute être être corrigée rapidement après entraînement.
MAIS je ne vois toujours pas l'intérêt. On peut taper des balles de tellement de manières différentes, je le montre régulièrement en enseignement... J'en aurai désormais une de plus, mais encore une fois je n'y vois aucun intérêt...

Ce que je pense par contre pour avoir relu tous les posts ici sur Dan Shauger et sa technique :
-certains des aspects que vous décrivez ne sont en rien originaux, ni des nouveautés, ni des secrets, ni propres à DS (fonctionnement des hanches, stabilité, appuis...). Mais en les découvrant cela donne une occasion de s'améliorer !
-certains d'entre vous pour qui ce swing réussit plutôt bien avaient sans doute de grosses erreurs dans une autre filière. Je l'ai déjà constaté à maintes reprises pur ceux qui venaient me montrer une autre méthode, q'il s'agisse de Triangulaid, de Natural Swing, de Reflex Swing, de Mike Austin, de Mike Dunnaway, de Stack & Tilt, de GFS, etc etc etc... En changeant du tout au tout cela ne peut donc que mieux marcher. Cela ne veut pas dire que cette technique est meilleure ou plus facile, mais en cherchant à l'appliquer vous reconstruisez quelque chose de juste dans la filière en question, donc exempt de compensations parasites (au moins dans un premier temps puisque ce sont des sensations nouvelles et facilement identifiables).

_________________
Laurent Jockschies
Administrateur Forum - Pro
Académie PuttingZone France
www.lj-golf-academie.com
avatar
Laurent Jockschies

Masculin
Nombre de messages : 8004
Age : 46
Ville : PARIS
Index : Pro
Citation favorite : Be up !
Date d'inscription : 12/11/2004

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lj-golf-academie.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par lucky luc le Ven 9 Mai 2008 - 18:33

Arthurion a écrit
Aujourd'hui j'ai refait l'exercice du cône sur
.......
je suis presque aussi long avec un fer7 qu'avec un fer5

faut arrêter la fumette... sors
avatar
lucky luc

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 49
Ville : rueil
Citation favorite : heureux au jeu... heureux au jeu
Date d'inscription : 01/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par Invité le Ven 9 Mai 2008 - 19:25

Séance de practice le soir après le boulot et par hasard j'ai trouvé que Dan et Dang décrivent le même geste mais de manière très différente sur le plan biomécanique.
Je présente mes excuses à Dan Shauger et à Golfy pour avoir douté de ce qui a été décrit comme le MA swing même si je pense que la version de Thomas Dang est la plus juste.
En cherchant le point commun entre ce que dit Thomas Dang et Dan Shauger j'ai fini par trouver:
le club évolue face fermée durant le swing.
J'avais remarqué cela quand j'essayais de l'appliquer mais je me suis toujours refusé à persister parce que ça me paraissait anti golfique et surtout que Thomas n'en avait pas parlé mais "le bougre" le fait quand il swingue(voir vidéo).
Mais je trouve que Dan Shauger complique les choses inutilement. En effet, il suffit
- de serrer le grip avec les 3 derniers doigts de la main gauche, on fléchit le poignet gauche le poignet droit est par conséquent en extension et le club se déplace square.
puis on fléchit le bras droit et le coude droit pointe vers le sol (caractéristique de ce que fait Mike Austin), on laisse les bras entrainer les épaules.
Puis on libère la tête de club selon le même chemin square to square.
C'est un swing de bras et d'avant bras et le corps agit en appoint pour accompagner le mouvement. On compresse beaucoup la balle de cette manière c'est ce que l'on avait remarqué chez Thomas (tellement que sur tapis de practice la balle dévie un peu à droite).
Pour vérifier que cela fonctionne les balles sont très droites et font une bonne longueur sans forcer. Je reconnais que les mains évoluent comme le dit Dan Shauger mais il faut le faire avec les muscles des avant bras et le serrage de grip sans penser à l'action des mains.
Il faut faire fonctionner l'inertie du club sans faire de flipping volontaire (c'est la conséquence de la rapidité du swing qui donne cette impression)
Je remercie Golfy de m'avoir fait trouver ce que Thomas Dang nous avait montré mais pas assez bien expliqué.

rea

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par M.A. Fan le Ven 9 Mai 2008 - 21:58

Rea a écrit:Il y a beaucoup de points communs entre ce que dit Dan Shauger, Thomas Dang et Mike Austin lui même mais il y a un truc qui ne passe pas c'est le geste de flipping des mains préconisé par Dan, mouvement que Mike Austin n' a jamais fait. Il y a un autre truc qui me chagrine c'est d'en faire un swing complètement différent voir opposé à un swing classique ou moderne. L'option technique choisei par Mike Austin c'est de lancer la tête de club et on utilise aussi les bras et les mains. Un corps aussi fort soit-il n'envoie pas une balle à 471 m.
Mettez une balle dans un bunker, serrez le grip de la main gauche et pliez votre bras droit puis lancez la tete de club juste devant la balle et vous serz étonné de la distance parcourue avec un minimum d'intervention du corps.

rea

Réa,

j'ai lu ce post hier soir, et pour des raisons familiales , je suis resté à St Emilion ce week-end.
Je suis allé jouer 9 trous avec mon fils, sur l'un de mes parcours préférés, le golf de Teynac, où il est presque impossible de ne pas jouer dans le par. cette idée de trombone, que je suis censé connaître depuis trois ans, puisque j'avais acheté le livre initial de Dan Shauger, et qu'il insistait sur cette notion de trombone, je l'ai essayé avec un sandwedge... effectivement, avec un demi swing, cela envoie la balle très loin. j'ai essayé cette technique sur le neuf, et sur le 10, et j'ai mis 2 drives assez monstrueux, même si cela ne m'a pas paru naturel, et qu'il semble que cela m'a fait mal au bras droit. j'ai l'impression que cette action de trombone que l'on tire et que l'on déplie, procure une accélération assez foudroyante.

J'ai très bien joué aujourd'hui, et je vais essayer demain de renouveler l'expérience.

Se pourrait-il que j'ai encore un nouveau secret à découvrir... forcément, on ne tape pas impunément à 471 mètres à 64 ans comme cela... Tiens, ça me donne d'ailleurs une idée.... pour un post qui arrive...
avatar
M.A. Fan

Nombre de messages : 2298
Age : 49
Ville : Paris
Index : 6 à 15
Date d'inscription : 19/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://www.golfrevelation.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par Laurent Jockschies le Ven 9 Mai 2008 - 22:08

Rea a écrit:Séance de practice le soir après le boulot et par hasard j'ai trouvé que Dan et Dang décrivent le même geste mais de manière très différente sur le plan biomécanique.
Je présente mes excuses à Dan Shauger et à Golfy pour avoir douté de ce qui a été décrit comme le MA swing même si je pense que la version de Thomas Dang est la plus juste.
En cherchant le point commun entre ce que dit Thomas Dang et Dan Shauger j'ai fini par trouver:
le club évolue face fermée durant le swing.
J'avais remarqué cela quand j'essayais de l'appliquer mais je me suis toujours refusé à persister parce que ça me paraissait anti golfique et surtout que Thomas n'en avait pas parlé mais "le bougre" le fait quand il swingue(voir vidéo).
Mais je trouve que Dan Shauger complique les choses inutilement. En effet, il suffit
- de serrer le grip avec les 3 derniers doigts de la main gauche, on fléchit le poignet gauche le poignet droit est par conséquent en extension et le club se déplace square.
puis on fléchit le bras droit et le coude droit pointe vers le sol (caractéristique de ce que fait Mike Austin), on laisse les bras entrainer les épaules.
Puis on libère la tête de club selon le même chemin square to square.
C'est un swing de bras et d'avant bras et le corps agit en appoint pour accompagner le mouvement. On compresse beaucoup la balle de cette manière c'est ce que l'on avait remarqué chez Thomas (tellement que sur tapis de practice la balle dévie un peu à droite).
Pour vérifier que cela fonctionne les balles sont très droites et font une bonne longueur sans forcer. Je reconnais que les mains évoluent comme le dit Dan Shauger mais il faut le faire avec les muscles des avant bras et le serrage de grip sans penser à l'action des mains.
Il faut faire fonctionner l'inertie du club sans faire de flipping volontaire (c'est la conséquence de la rapidité du swing qui donne cette impression)
Je remercie Golfy de m'avoir fait trouver ce que Thomas Dang nous avait montré mais pas assez bien expliqué.

rea
Absolument d'accord avec ceci Rea ! C'est le flipping volontaire qui me posait un problème et je suis allé jusqu'à essayer : c'est possible de jouer ainsi (je l'ai fait avec de belles trajectoires) mais il n'y a aucun intérêt (je persiste !!!) car c'est limitatif sur le plan technique (bon lie impératif) et je ne trouve toujours pas la justification sur le plan biomécanique.

_________________
Laurent Jockschies
Administrateur Forum - Pro
Académie PuttingZone France
www.lj-golf-academie.com
avatar
Laurent Jockschies

Masculin
Nombre de messages : 8004
Age : 46
Ville : PARIS
Index : Pro
Citation favorite : Be up !
Date d'inscription : 12/11/2004

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lj-golf-academie.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par Laurent Jockschies le Ven 9 Mai 2008 - 22:26

MA Fan :
Réa,

j'ai lu ce post hier soir, et pour des raisons familiales , je suis resté à St Emilion ce week-end.
Je suis allé jouer 9 trous avec mon fils, sur l'un de mes parcours préférés, le golf de Teynac, où il est presque impossible de ne pas jouer dans le par. cette idée de trombone, que je suis censé connaître depuis trois ans, puisque j'avais acheté le livre initial de Dan Shauger, et qu'il insistait sur cette notion de trombone, je l'ai essayé avec un sandwedge... effectivement, avec un demi swing, cela envoie la balle très loin. j'ai essayé cette technique sur le neuf, et sur le 10, et j'ai mis 2 drives assez monstrueux, même si cela ne m'a pas paru naturel, et qu'il semble que cela m'a fait mal au bras droit. j'ai l'impression que cette action de trombone que l'on tire et que l'on déplie, procure une accélération assez foudroyante.

J'ai très bien joué aujourd'hui, et je vais essayer demain de renouveler l'expérience.

Se pourrait-il que j'ai encore un nouveau secret à découvrir... forcément, on ne tape pas impunément à 471 mètres à 64 ans comme cela... Tiens, ça me donne d'ailleurs une idée.... pour un post qui arrive...
[/quote]
Heureux de te lire de temps en temps Patrick ! Pour les Drives monstrueux on te fait confiance ! Il est clair qu'avec les mains solides que tu as et tes avant-bras exercés par cette filière, un rajout de mobilité au niveau des poignets ne peut que donner une vitesse supplémentaire, c'est un levier qui s'additionne. Dans mon cas en essayant ceci j'ai moi aussi envoyé un bois 3 exceptionnel (devant un membre de ce forum ce matin au practice, j'ai un témoin !) mais je me suis fait mal aussi à l'avant-bras droit. A part ce coup là, les autres étaient plus hauts et un peu plus courts car je faisais ce mouvement de flipping volontairement et je pense qu'il doit être une conséquence de l'idée de lancer la tête de club en laissant lle club "faire". Il m'est revenu à l'esprit cette démo du Pro dont je t'ai parlé (Chet Ghizzone) qui lançait littéralement le club au downswing en lachant le club des mians et la face de club arrivait dans le bon angle d'attaque et square !!! A y réfléchir ce n'est possible que si ce mouvement de poignets permet à la tête de club de "doubler" les mains, mais cela se fait par un relâchement (un peu à l'image de Vijay Singh) et non par une action volontaire comme semble l'indiquer Dan Shauger.
On espère te relire bientôt !
Amitiés !

_________________
Laurent Jockschies
Administrateur Forum - Pro
Académie PuttingZone France
www.lj-golf-academie.com
avatar
Laurent Jockschies

Masculin
Nombre de messages : 8004
Age : 46
Ville : PARIS
Index : Pro
Citation favorite : Be up !
Date d'inscription : 12/11/2004

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lj-golf-academie.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par Golfy le Sam 10 Mai 2008 - 0:45

Laurent Jockschies a écrit:A y réfléchir ce n'est possible que si ce mouvement de poignets permet à la tête de club de "doubler" les mains, mais cela se fait par un relâchement (un peu à l'image de Vijay Singh) et non par une action volontaire comme semble l'indiquer Dan Shauger.
Dan Sh recommande d'effectuer une action volontaire au début, pour se familiariser avec ce mouvement qui nous est d'autant plus étranger que nous avons appris à combattre. Tu as bien compris le stade suivant où ce mouvement est le résultat d'un poignet complètement libéré. Et effectivement, Vijay Singh se rapproche un peu de ce mouvement.
avatar
Golfy

Masculin
Nombre de messages : 141
Age : 67
Index : 9.6
Citation favorite : 99% des puts trop courts ne rentrent pas ...
Date d'inscription : 15/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par Golfy le Sam 10 Mai 2008 - 1:37

Rea a écrit:le club évolue face fermée durant le swing.
J'avais remarqué cela quand j'essayais de l'appliquer mais je me suis toujours refusé à persister parce que ça me paraissait anti golfique et surtout que Thomas n'en avait pas parlé mais "le bougre" le fait quand il swingue(voir vidéo).).
Mike Austin décrit ce mouvement face fermée dans l'admirable livre que lui a consacré Philip Reed : "In Search of The Greatest Golf Swing". Je ne saurais trop vous recommander de lire ce livre qui raconte la vie extaordinaire de Mike Austin. Il est en plus parsemé de nombreux conseils du Maître, car l'auteur prenait des leçons de golf auprès de MA, en même temps qu'il écrivait ce livre. En plus ce bouquin, magnifiquement écrit, est plus passionnant qu'un roman. Un vrai bijou. Vraiment jouissif.
Rea a écrit:C'est un swing de bras et d'avant bras et le corps agit en appoint pour accompagner le mouvement.
Alors là, NON, cent fois non. Il faut lire ce que Mike Austin pense du rôle des bras dans le livre cité ci-dessus. Comme disait quelqu'un, on ne tape pas à 515 yards par accident. Devant une telle maîtrise, on doit s'incliner et écouter. MA dit qu'il n'utilise absolument pas ses bras et qu'il ne swinguerons indépendemment du corps que bien après l'impact. Ce sont les rayons de la roue, sans plus. Par contre, tout est dans le corps (et dans les mains et poignets) : l'inclinaisont des hanches à D puis à G, qui fait se déplacer le bas de la colonne qui entraîne dans le DS la montée de l'épaule G qui par effet de levier fait "descendre" le bras G, sans qu'il perte sa position qu'il avait au sommet du BS. C'est l'essence même du swing de Mike Austin, telle qu'exprimée par lui-même dans le livre de Philip Reed. Je traduirai ici quelques passages quand j'en aurai le temps. Mais si vous lisez l'anglais, achetez-le. Il en vaut v r a i m e n t la peine
avatar
Golfy

Masculin
Nombre de messages : 141
Age : 67
Index : 9.6
Citation favorite : 99% des puts trop courts ne rentrent pas ...
Date d'inscription : 15/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par Golfy le Sam 10 Mai 2008 - 1:44

stikidu a écrit:
...puis enfin achat de "how to kill the ball " et la révélation dan saugher qui comme le dit golfy a le mérite de tout mettre dans l'ordre avec moult détails . on a la, une vraie méthode avec des réponses a toutes les questions que inévitablement ont est amenées a se posées dans une telle demarche.
Je te conseille d'acheter aussi son 2ème livre : "The 21st Century Golf Swing". Même s'il y a beaucoup de redites, je le trouve personnellement nécessaire pour faire le tour complet de la question.


Dernière édition par Golfy le Sam 10 Mai 2008 - 1:45, édité 1 fois (Raison : typo error)
avatar
Golfy

Masculin
Nombre de messages : 141
Age : 67
Index : 9.6
Citation favorite : 99% des puts trop courts ne rentrent pas ...
Date d'inscription : 15/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par Invité le Sam 10 Mai 2008 - 5:57

[quote="Golfy"]
Rea a écrit:
Rea a écrit:C'est un swing de bras et d'avant bras et le corps agit en appoint pour accompagner le mouvement.
Alors là, NON, cent fois non. Il faut lire ce que Mike Austin pense du rôle des bras dans le livre cité ci-dessus. Comme disait quelqu'un, on ne tape pas à 515 yards par accident. Devant une telle maîtrise, on doit s'incliner et écouter. MA dit qu'il n'utilise absolument pas ses bras et qu'il ne swinguerons indépendemment du corps que bien après l'impact. Ce sont les rayons de la roue, sans plus. Par contre, tout est dans le corps (et dans les mains et poignets) : l'inclinaisont des hanches à D puis à G, qui fait se déplacer le bas de la colonne qui entraîne dans le DS la montée de l'épaule G qui par effet de levier fait "descendre" le bras G, sans qu'il perte sa position qu'il avait au sommet du BS. C'est l'essence même du swing de Mike Austin, telle qu'exprimée par lui-même dans le livre de Philip Reed. Je traduirai ici quelques passages quand j'en aurai le temps. Mais si vous lisez l'anglais, achetez-le. Il en vaut v r a i m e n t la peine

Thomas Dang pour montrer l'énergie déployée par cette filière prenait un fer 7 avec un stance ouvert et sans transfert de poids envoyait sa balle à 150m en disant que cela suffisait pour jouer au golf et prendre du plaisir. Je pense que sur la vidéo que je t'ai envoyé cet extrait doit y être. Les 2 leviers constitués par l'action des avant bras et du bras droit font une grande partie du travail. Quand j'envoie une balle le bas du corps me rajoute que 30% de distance.
En outre L'avant bras droit de Mike Austin était aussi gros que ma cuisse, la photo est connue.

rea

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par stikidu le Sam 10 Mai 2008 - 9:05

Golfy a écrit:
stikidu a écrit:
...puis enfin achat de "how to kill the ball " et la révélation dan saugher qui comme le dit golfy a le mérite de tout mettre dans l'ordre avec moult détails . on a la, une vraie méthode avec des réponses a toutes les questions que inévitablement ont est amenées a se posées dans une telle demarche.
Je te conseille d'acheter aussi son 2ème livre : "The 21st Century Golf Swing". Même s'il y a beaucoup de redites, je le trouve personnellement nécessaire pour faire le tour complet de la question.

déja fait en cours d'acheminement , devrait plus trop tardé yes
avatar
stikidu

Masculin
Nombre de messages : 70
Age : 52
Ville : calvi
Index : 17.3
Citation favorite : Quand on veut fortement et constamment on y arrive toujours . Napoleon
Date d'inscription : 29/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par Golfy le Sam 10 Mai 2008 - 23:07

[quote="Rea"]
Golfy a écrit:
Rea a écrit:
Rea a écrit:C'est un swing de bras et d'avant bras et le corps agit en appoint pour accompagner le mouvement.
Alors là, NON, cent fois non. Il faut lire ce que Mike Austin pense du rôle des bras dans le livre cité ci-dessus. Comme disait quelqu'un, on ne tape pas à 515 yards par accident. Devant une telle maîtrise, on doit s'incliner et écouter. MA dit qu'il n'utilise absolument pas ses bras et qu'il ne swinguerons indépendemment du corps que bien après l'impact. Ce sont les rayons de la roue, sans plus. Par contre, tout est dans le corps (et dans les mains et poignets) : l'inclinaison des hanches à D puis à G, qui fait se déplacer le bas de la colonne qui entraîne dans le DS la montée de l'épaule G qui par effet de levier fait "descendre" le bras G, sans qu'il perte sa position qu'il avait au sommet du BS. C'est l'essence même du swing de Mike Austin, telle qu'exprimée par lui-même dans le livre de Philip Reed.

Thomas Dang pour montrer l'énergie déployée par cette filière prenait un fer 7 avec un stance ouvert et sans transfert de poids envoyait sa balle à 150m en disant que cela suffisait pour jouer au golf et prendre du plaisir. Je pense que sur la vidéo que je t'ai envoyé cet extrait doit y être. Les 2 leviers constitués par l'action des avant bras et du bras droit font une grande partie du travail. Quand j'envoie une balle le bas du corps me rajoute que 30% de distance.
En outre L'avant bras droit de Mike Austin était aussi gros que ma cuisse, la photo est connue.

rea
Entendons-nous bien, pour ne pas aiguiller certains dans de fausses voies, car nous sommes sur un forum publique où tout le monde n'est pas un technicien pointu du golf comme toi. Quand on parle de "swing de bras" au golf, on entend que les bras sont le moteur et qu'on les lance de toute ses forces vers la balle, tous les deux, et le reste suivra. C'est ce que fera tout débutant et les résultats sont épouvantables. Chez MA, le moteur, comme il le dit lui-même, sont les jambes. Les mains et les poignets l'accélérateur. MA utilise effectivement très activement son bras droit, comme on le sait. Mais le bras gauche reste dans la position qu'il avait au sommet, par rapport aux épaules, jusqu'après l'impact. On le voit bien dans la vidéo Golf is a mental imagery, ainsi que dans le dvd MD-MA, quand il exécute son swing au ralenti, habillé dans son costume de squelette. Le bras gauche reste collé sur la poitrine, tel qu'il est au sommet, et à l'impact on est dans le chiffre 7, avec toujours le bras gauche croisé sur la poitrine, car c'est l'inclinaison des épaules seule, la gauche montant et la droite descendant par l'action des jambes et le basculement des hanches, qui ramène le club sur la balle, tout en étant accéléré par l'allongement du bras droit qui se déplie et se déroule et le lancer depuis le sommet, par la main droite. Voilà pourquoi je crois qu'il ne faut pas utiliser l'expression "swing de bras" pour ce swing, car elle induit en erreur.
avatar
Golfy

Masculin
Nombre de messages : 141
Age : 67
Index : 9.6
Citation favorite : 99% des puts trop courts ne rentrent pas ...
Date d'inscription : 15/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par Golfy le Dim 11 Mai 2008 - 0:03

J'ai lu un jour, dans Golf Magazine USA, un article relatant l'histoire d'un golfeur amateur très court, dont les plus longs drives n'avaient jamais dépassé 170m, après 20 de golf. Il avait tout essayé, sans succès, jusqu'au jour où il rencontre un maître de Taï-Chi. Pour ceux qui l'ignorent, c'est à la base un art martial ancien d'origine chinoise, qui était réservé à l'aristocratie et tenu secret. On en voit habituellement que l'aspect pacifique, composé de mouvements très lents et gracieux des bras, des jambes et du corps. Ce Maître du Tai-Chi propose donc à ce golfeur de le prendre en mains. Après 2 mois, ses drives portaient à 275m, sans aucun effort.

Après avoir lu cet article, le lendemain je m'inscrivais à un cours de Taï-Chi que j'ai suivi pendant 6 mois. Il ne m'a rien apporté directement au niveau golfique, car le professeur, un respectable et renommé grand Maître, n'avait aucune connaissance du golf. Mais ce cours m'a appris beaucoup de choses sur le fonctionnement du corps humain, des articulations et de l'énergie. On se met par ex dans une certaine position devant un adversaire et on se propose de le tirer violemment pour le projeter derrière soi, alors qu'il résistera. On arrive pas à le faire bouger d'un mm, quoiqu'on fasse, surtout s'il fait lui-même du Taï-Chi. Mais en changeant sa propre position de quelques millimètres pour se mettre dans une posture très précise, bien déterminée et extrêmement subtile, mais difficile à reproduire à volonté si on est pas expert, on arrive à le projeter à 5 m de distance très facilement, quoiqu'il fasse pour résister. Absolument sidérant. Voilà sans doute pourquoi Mike Austin était si intransigeant avec ses élèves sur la précision rigoureuse, au millimètre, des différentes positions du corps et des membres que l'on devait avoir au cours du swing. Voilà aussi pourquoi je pense que si on se lance dans ce swing, il faut le suivre à lettre sans rien y ajouter et sans rien en retrancher, avec toute l'humidité et la rigueur qui convient.

Accessoirement, je pense que le Taï-Chi est une voie à approfondir dans le domaine du golf. Mais il faudrait un Taï-Chi adapté à ce sport. D'après ce que j'en ai vu au cours de ces 6 mois de cours, les résultats pourraient se révéler absolument étonnants. D'autant plus qu'à la base il y a beaucoup de similitudes entre les deux, au niveau des mouvements et des énergies cachées qui sont en nous.
avatar
Golfy

Masculin
Nombre de messages : 141
Age : 67
Index : 9.6
Citation favorite : 99% des puts trop courts ne rentrent pas ...
Date d'inscription : 15/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Austin approfondi par Dan Shauger

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum